Toute l'actualite de la finance et de la gestion du patrimoine en France

❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 23 octobre 2019Vos flux RSS

Réglementation Priips : nouvelle consultation concernant le document d'information clé



Les autorités européennes de supervision financière lancent une consultation en vue d'apporter des modifications au nouveau document d'information clé (DIC) remis à l'épargnant avant la souscription d'un produit financier ou d'assurance. Malgré un report de son entrée en application, le document d'information clé (ou KID pour "key information document"), qui s'inscrit dans une volonté accrue de protection du consommateur, reste encore discuté quant aux informations à y faire figurer.

La consultation est ouverte ici jusqu'au 13 janvier 2020. Elle vise à aborder les problèmes identifiés depuis la mise en place effective de la réglementation Priips au 1er janvier 2018 par les parties prenantes et les autorités de contrôle et à apporter les modifications nécessaires pour permettre l'application des mêmes règles à la distribution des fonds d'investissement (OPC) à partir du 1er janvier 2022. Un document de consultation propose diverses modifications.

Les résultats devraient être rendus public au cours du premier trimestre 2020.

Patrick DESPIERRES

ESMA, 16-10-2019

Fin de l’exonération des changements de régime matrimonial : la question de l’entrée en vigueur



La loi de finances pour 2019 abroge à compter du 1er janvier 2020 l’article 1133 bis du CGI introduit par la loi de finances pour 2004, qui exonère de perception au profit du Trésor les actes portant changement de régime matrimonial en vue de l’adoption d’un régime communautaire. À partir de cette date, les changements de régime qui entraînent une modification dans les proportions de détention de l’immeuble par les époux subiront de nouveau la taxe de publicité foncière (TPF) sur la partie d’immeuble transférée. S’agissant de la contribution de sécurité immobilière (CSI), celle-ci ne bénéficiait pas de l’exonération en principe, de sorte qu’elle reste due avant comme après le 1er janvier 2020 (en ce sens, Inst. 7 A-1-04 n° 14 excluant le salaire du conservateur de l’exonération ; sur ce point, voir toutefois M. Suquet-Cozic, Une cession d’immeuble peut-elle être exonérée de contribution de sécurité immobilière ? : SNH 33/19 Inf. 11 spécialement n° 5).

Le laconisme de la loi de 2019 pose la question de son entrée en vigueur, laquelle rebondit sur celle du fait générateur de la TPF, puisque c’est à cet évènement qu’est attachée la détermination de la législation applicable.

La jurisprudence décide depuis 1998 que le changement qui a pour effet de conférer aux immeubles propres de l’un des époux le statut d’immeubles communs et d’attribuer ainsi sur ces biens à l’autre époux des droits réels dont il se trouvait initialement dépourvu constitue une mutation de droits immobiliers (Cass. com. 10-2-1998 n° 95-16.924 : RJF 5/98 n° 627).

Or, les mutations en propriété de biens immeubles doivent faire l’objet d’une déclaration à la formalité de l’enregistrement (CGI art. 638). Il en résulte alors un droit d’enregistrement qui a pour fait générateur la mutation (« droit de mutation »). Toutefois, il n’en va ainsi qu’à défaut d’acte (même article). Si un acte est dressé, en particulier un acte notarié, cet acte portant transmission de propriété de biens immeubles est soumis à l’enregistrement par l’article 635 du CGI et le fait générateur des droits d’enregistrement devient alors la régularisation de l’acte (« droit d’acte »).

En matière de TPF, il convient de distinguer :

- lorsque la TPF tient lieu de droits d’enregistrement (c’est-à-dire en cas de formalité fusionnée), les principes énoncés ci-avant lui sont transposables (en ce sens, CGI art. 664) ;

- mais lorsque la TPF ne tient pas lieu de droits d’enregistrement (cas de double formalité), la TPF a pour fait générateur la présentation de l’acte à la formalité de publicité foncière quelle que soit la date de l’acte (D. adm. 7 A-31 n° 4, non reprise au Bofip mais qui nous semble conserver sa valeur).

Dans le cas du changement de régime matrimonial emportant mutation d’immeuble, il est d’usage de constater la mutation de l’immeuble au moyen d’un second acte notarié dressé après expiration des délais d’opposition (cas du changement de régime sans homologation) ou après homologation judiciaire du premier acte contenant le changement. Ce second acte est généralement soumis à la double formalité d’enregistrement sur état – à l’instar du contrat de mariage (CGI ann. IV art. 60) – puis de publicité foncière. En application des règles rappelées ci-dessus, la TPF s’appliquerait alors aux actes présentés à la formalité à compter du 1er janvier 2020, quelle que soit la date de l’acte.

En sens inverse, plusieurs arguments existent en faveur de la taxation des seuls actes signés à partir du 1er janvier 2020. En premier lieu, la doctrine administrative avait indiqué, lors de l’instauration de cette dispense initialement prévue pour être temporaire, que « l’exonération s’applique[rait] aux actes prévoyant le changement de régime matrimonial dressé (sic) jusqu’au 31 décembre 2005, quelle que soit la date ultérieure de son homologation » (Inst. 7 A-1-04 n° 20, non reprise au Bofip et qui n’est donc plus opposable à l’administration). En second lieu, il pourrait aussi être soutenu que le second acte constatant la mutation de l’immeuble, étant soumis à la fois à l’enregistrement obligatoire en qualité d’acte notarié (CGI art. 635, 1-1° ) et à la publicité foncière obligatoire (Décret 55-22 du 4-1-1955 art. 28, 1-a), relève en réalité de la formalité fusionnée obligatoire malgré une pratique inverse ; par suite, la TPF tiendrait lieu de droits d’enregistrement pour cet acte et aurait alors pour fait générateur la date de l’acte quel que soit le moment de sa présentation à la formalité.

En conclusion, les arguments en faveur d’une taxation des seuls actes signés à compter du 1er janvier 2020 paraissent plus fragiles que ceux en faveur d’une taxation des actes déposés à la publicité foncière à partir de cette même date. Il paraît donc très probable que l’administration exige le paiement de la TPF pour tous les actes déposés aux services de la publicité foncière (SPF) dès le 1er janvier 2020.

À noter : Si le SPF oppose un refus pour défaut de provision au motif que la TPF n’a pas été acquittée et que l’on souhaite contester cette analyse, effectuer un recours contre ce refus serait voué à l’échec. Il convient d’acquitter la totalité des droits et taxes réclamés par le SPF puis d’aller au contentieux devant le juge de l’impôt afin d’en demander restitution.

Muriel SUQUET-COZIC, diplômée notaire, chargée d'enseignement notarial

Loi 2018-1317 du 28-12-2018 art. 122

L'Assemblée acte la non-compensation à la Sécu des mesures « gilets jaunes »

L'Assemblée nationale a acté dans la nuit de mardi à mercredi la non-compensation par l'Etat à la Sécurité sociale des mesures décidées en décembre...

Crédit d’impôt Corse et meublés de tourisme : une doctrine favorable annulée



Depuis le 1er janvier 2019, les investissements réalisés pour les activités de gestion et de location de meublés de tourisme situés en Corse sont exclus du champ d'application du crédit d'impôt prévu à l'article 244 quater E du CGI (Loi 2018-1317 du 28-12-2018 art. 22).

S’agissant des meublés de tourisme acquis dans le cadre d'un contrat de vente en l'état futur d'achèvement qui n’a pas pu intervenir avant le 1er janvier 2019, l’administration a précisé que les investissements ayant fait l'objet d'un contrat préliminaire de réservation, signé et déposé au rang des minutes d'un notaire ou enregistré au service des impôts des entreprises au plus tard le 31 décembre 2018 sont éligibles au crédit d'impôt dès lors que ces investissements sont achevés au 31 décembre 2020 (Rép. Acquaviva : AN 30-4-2019 n° 18137 : voir La Quotidienne du 23 mai 2019).

Saisi d’un recours pour excès de pouvoir contre cette mesure, le Conseil d’Etat juge qu’elle est entachée d’incompétence dès lors qu’elle ajoute à la loi et prononce son annulation.

A noter : Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020, l'Assemblée nationale a adopté, en première lecture, un amendement qui légaliserait cette réponse ministérielle.

Guillaume LARZUL

Pour en savoir plus sur le crédit d'impôt Corse : voir Mémento Fiscal nos 92260 s.

CE 27-9-2019 n° 432067
Hier — 22 octobre 2019Vos flux RSS

Pierval Santé passe à 5 mois

Par Frédéric Tixier

La SCPI thématique gérée par Euryale Asset Management fait face à des souscriptions croissantes. Le délai de jouissance de ses parts est allongé à compter du 1er novembre. Et Pierval Santé envisage d’étendre ses investissements jusqu’au Canada… Après une année 2018 déjà exceptionnelle en termes de souscriptions (237 M€ collectés), Pierval Santé, la SCPI thématique […]

L’article Pierval Santé passe à 5 mois est apparu en premier sur Pierrepapier.fr.

Croissance à l’internationale.

Par Olivier Delamarche

Daniel Reboux nous présente son association objectif 50 qui aide les PME à l’international.

L’article Croissance à l’internationale. est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Inflation : réalité ou fake news ?

Par Olivier Delamarche

Pour débattre de ces questions, Olivier Delamarche et Estelle Farge reçoivent invité Michel Santi, macroéconomiste.

L’article Inflation : réalité ou fake news ? est apparu en premier sur Les Econoclastes.

La Bourse de Paris opte pour l'attentisme (+0,17%) avant une soirée décisive pour le Brexit

Par FranceTransactions.com (avec AFP)
La Bourse de Paris a terminé en timide hausse (+0,17%) mardi, les investisseurs limitant les prises de risques avant une série de votes décisifs pour le Brexit dans la soirée et tandis que les résultats d'entreprises vont s'intensifier dès mercredi.

Dans ce rocher à Monaco se cache une villa écolo ultra luxueuse

EN IMAGES - Cette villa troglodyte a été achevée cette année dans la Principauté. Un incroyable écrin de luxe taillé dans la roche et qui respecte les plus hauts standards environnementaux.

Assurance-vie : l'onde de choc des taux négatifs se propage

Par Laurent Thevenin
AG2R La Mondiale a placé une émission de dette de 500 millions d'euros pour renforcer sa marge de solvabilité. Le mois dernier, Suravenir avait dû être recapitalisée par sa maison mère. La chute des taux d'intérêt en territoire négatif force les assureurs à revoir leur modèle.

Après dix ans d'absence, le fonds norvégien réinvestit dans Rio Tinto

Par Muryel Jacque
Le fonds souverain est redevenu un des gros actionnaires du deuxième groupe minier mondial, avec une participation de 1,4 % selon Bloomberg. Rio Tinto avait été exclu du portefeuille d'investissement norvégien en 2008 en raison des dégâts environnementaux causés par l'immense mine de Grasberg en Indonésie.

Bureaux : les revenus de Gecina se redressent au 3T, grâce à de nouveaux sites

Le groupe immobilier Gecina, qui possède principalement des bureaux français, a vu progresser ses revenus au troisième trimestre, l'arrivée de...

La Banque Palatine nomme une nouvelle directrice générale

Par _agefi_api645462
Christine Jacglin prendra ses nouvelles fonctions le 6 novembre prochain.

Une Allemande « modérée » au directoire de la BCE

Par Isabelle Couet
Après la démission surprise de Sabine Lautenschläger au mois de septembre, la Banque centrale européenne devrait accueillir Isabel Schnabel à son directoire. Le choix du gouvernement allemand marquerait une inflexion. Et une volonté d'apaisement dans un climat de tensions.

Budget Sécu : le gouvernement fait marche arrière au sujet de la retraite des avocats

Le gouvernement a déposé mardi un amendement à son projet de budget 2020 de la Sécurité sociale, pour annuler une mesure visant le régime de retraite...

9 milliards d'euros de réduction d'impôts votés par les députés

L'Assemblée nationale a largement adopté en première lecture mardi, par 354 voix contre 186, et 16 abstentions, le volet « recettes » du projet de...

La Bourse de Paris opte pour l'attentisme (+0,17%) avant une soirée décisive pour le Brexit

La Bourse de Paris a terminé en timide hausse (+0,17%) mardi, les investisseurs limitant les prises de risques avant une série de votes décisifs pour...

Revenus fonciers : comment changer son acompte avec le prélèvement à la source ?

Depuis cette année, la taxation des revenus locatifs fait l’objet d’un acompte mensuel versé par les contribuables concernés. Mais en cas de...
❌