Toute l'actualite de la finance et de la gestion du patrimoine en France

❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 27 janvier 2021Patrimoine news

"Primonial va être un levier de croissance pour Netinvestissement"

Par agefi_api683540
Stéphane Van Huffel, co-fondateur de Netinvestissement revient sur l'acquisition par le groupe Primonial de sa market place et les apports mutuels entre les deux sociétés.

Arnaud Naudan prend la présidence de BDO France

Par agefi_api435236
L'expert-comptable et commissaire aux comptes succède à Philippe Arraou.

Charles Lacroix est nommé DG de Chahine Capital

Par agefi_api435236
Il prend la succession de François Garcin, qui occupait ce poste depuis 2007.

Les robo-advisors européens manquent de transparence

Par agefi_api435236
La fédération des investisseurs particuliers européens Better Finance a testé 17 robo-advisors et préconise un cadre législatif européen sur leurs algorithmes.
Hier — 26 janvier 2021Patrimoine news

La CLCV porte plainte contre Century 21

Par agefi_api683540
L'association accuse le réseau de ne pas suffisamment respecter l’encadrement des loyers à Paris et l’attaque pour pratique commerciale trompeuse.

Le réseau d'avocats AGN ouvre quatre nouvelles agences

Par agefi_api435236
Le Groupe AGN est désormais composé de 22 cabinets, et compte plus de 50 avocats.

Carmignac recrute un directeur de la compliance

Par agefi_api435236
Abdellah Bouziane officiait chez AXA Investment Managers, où il a passé treize ans avant de rejoindre Carmignac.

2021 : Une nouvelle baisse de l’IS…susceptible de provoquer une hausse du montant d’IR à payer…

Par aureliebeaujon

Les plus anciens se souviendront que jusqu’en 1985, le taux de l’IS était de 50%. A compter de cette date une décrue a été amorcée pour atteindre le taux de 33,33% qui s’est appliqué de 1993 à 2016. Depuis 2017, plusieurs réformes législatives sont venues confirmer la tendance baissière, avec un objectif final prévu en 2022 et l’application d’un taux de 25%.

A. Taux réduit

Les PME peuvent en outre, bénéficier d’un IS à taux réduit qui s’applique jusqu’à 38 120 € de résultat.

Ce taux réduit est applicable aux personnes morales passibles de l’IS de plein droit ou sur option dont le capital social est entièrement libéré à la clôture de l’exercice concerné.

Le capital doit être détenu, de manière continue, pour 75 % au moins (droits de vote et droits à dividende) :

  • par des personnes physiques ;
  • ou par des sociétés dont le CA est inférieur à la limite indiquée ci-dessous et dont le capital, entièrement libéré, est directement détenu de manière continue pour 75 % au moins par des personnes physiques.

Le taux réduit est réservé aux sociétés dont le chiffre d’affaires est inférieur à un seuil qui était de 7,63 M€ et que la loi de finances pour 2021 vient de porter à 10 M€ pour les exercices ouverts à compter du premier janvier 2021.

Le taux réduit d’IS permet d’économiser au maximum 4 956 € par rapport au taux normal de 28%.

B. Taux normal

Le sociétés exclues du taux réduit et les autres sociétés, pour la fraction de résultat dépassant 38 120 €, relèvent du taux normal de l’IS. Ce dernier est de :

  • 28% pour les exercices ouverts en 2020,
  • 26,5% pour ceux ouverts en 2021
  • et sera de 25% pour les exercices qui s’ouvriront à compter de 2022.
Chiffre d’ affaires Résultat Exercice ouvert à compter du 1erjanvier 2020 Exercice ouvert à compter du 1er janvier 2021 Exercice ouvert à compter du 1er janvier 2022
Inférieur à 7 630 000 € De 0 € à 38 120 € 15% 15% 15%
Supérieur à 38 120 € 28% 26,5% 25%
Entre 7 630 000 € et 10 000 000 € De 0 € à 38 120 € 28% 15% 15%
Supérieur à 38 120 € 28% 26,5% 25%
Supérieur à 10 000 000 € De 0 € à 38 120 € 28% 26,5% 25%
Supérieur à 38 120 € 28% 26,5% 25%

II. Comment mesurer les impacts de cette évolution tant au niveau des sociétés qu’au niveau de ses dirigeants ?

La suite est réservée aux abonnés.

S'identifier

En savoir plus

L’article 2021 : Une nouvelle baisse de l’IS…susceptible de provoquer une hausse du montant d’IR à payer… est apparu en premier sur FAC-Associés.

L’économie risque gros en cas de retard dans la vaccination

Par agefi_api435236
Le renforcement des mesures face aux variants va peser sur la croissance à court terme. Le rythme des vaccinations pose la question des conséquences plus structurelles.

La gestion française de Raymond James prend son indépendance

Par agefi_api435236
Raymond James AMI a été racheté par son management et devient Gay-Lussac Gestion.
À partir d’avant-hierPatrimoine news

Qui sont les meilleurs courtiers sur actions étrangères ?

Par Gilles Pouzin

A Walll Street, palais de la Bourse du New York Stock Exchange, un des marchés aux tarifs de courtage les plus abordables pour investir en actions étrangères. (photo © GPouzin) Comparatif exclusif des courtiers en ligne sur les actions cotées à Wall Street (NYSE, Nasdaq), Londres, Zurich, Francfort, Madrid, Milan… Quand on veut gérer efficacement…

Cet article est réservé aux souscripteurs de l’Abonnement Déontofi Advisor, Abonnement Club Déontofi Bourse, et Abonnement Déontofi Pro. Merci de vous connecter ou abonner sur Deontofi.com pour lire la suite.

La CNCGP se renforce en 2020

Par _agefi_api645462
La Chambre compte désormais plus de 3.000 adhérents, soit plus de 60 % des effectifs de la profession de CGP.

La collecte de l'assurance vie se redresse en décembre

Par _agefi_api645462
Le bilan de l'année 2020 reste cependant très négatif avec une décollecte nette de -6,5 milliards d'euros.

Primo accédants : qui étaient-ils en 2020 ?

Par agefi_api683540
Leurs revenus et leur apport étaient en hausse par rapport à ceux de 2019, selon une étude d'Empruntis.

Le zoom de JP Morgan Asset Management - Janvier 2021

Par agefi_api538203
Un trimestre : un mot ! C’est le concept du zoom de J.P. Morgan Asset Management. Chaque trimestre, Stéphane Vonthron, directeur commercial pour les conseillers financiers, décrypte l’actualité qui a marqué les marchés et livre le positionnement des portefeuilles de la gamme J.P. Morgan Asset Management.

Les marchés refont le match du «tapering»

Par agefi_api435236
Les intervenants s'inquiètent d'une réduction des achats d'actifs par les banques centrales. Avec en tête le spectre de l'épisode de 2013.
❌