Toute l'actualite de la finance et de la gestion du patrimoine en France

❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierBlog

Coronavirus et SCPI : L'immobilier papier en danger ?

Coronavirus et SCPI : L'immobilier papier en danger ?
2020-03-17 17:53:45



Lundi 16 mars, le Président de la République Emmanuel Macron annonce de nombreuses mesures économiques pour freiner l'impact du coronavirus (Corvid 19).

Vers 20h22, il prononce la phrase suivante : "Les loyers et les factures d'eau, de gaz et d'électricité devront être suspendus pour les plus petites entreprises qui rencontrent "des difficultés".

Un peu plus tôt dans le week-end, la France était passée au stade 3 de l'épidémie impliquant une fermeture de nombreux lieux.


Les établissements fermés pendant 45 jours minimum sont, par exemple, tous les centres commerciaux, restaurants et débit de boissons ou salles d'expositions. Les hôtels restent ouverts mais les restaurants et bars d'hôtels sont fermés.

Les conséquences économiques sont considérables et les entreprises sont très touchées par ce chaos sans précédent. Par ricochet, l'immobilier va aussi entrer dans une période troublée avec des implications plus ou moins marquées selon les secteurs d'activité.

L'épargnant a, depuis quelques années, oublié que l'immobilier n'était pas sans risque et une crise comme celle que nous vivons aujourd'hui, va probablement remettre en lumière certains principes comme celui de la diversification.
 

Quelles sont les SCPI à risque ?

À ce stade, il est encore trop tôt pour tirer le bilan de l'impact du virus sur chaque SCPI de rendement.

Les deux éléments à prendre en compte sont la qualité du locataire (et en particulier son niveau de trésorerie) et le secteur d'activité.

Patrimea estime que certains secteurs d'activité nécessitent vigilance :

  • SCPI de commerces dont les locataires sont des TPE et PME
  • SCPI spécialisées dans l'hôtellerie et le tourisme
  • SPCI de bureaux dont les locataires sont majoritairement des petites entreprises
  • SCPI investies à l'étranger dans des pays fragiles ne pouvant mettre en place des plans de soutien à l'économie et soumis à des récentes fluctuations de leur monnaie (Pologne, Royaume Uni)


Cette constatation dépendra bien évidemment de la durée du confinement et de la date de la reprise de l'activité économique. Un blocage de 2 ou 3 mois n'aura pas de conséquences irréversibles pour l'immobilier et les acteurs du secteur comme les sociétés de gestion (SCPI, OPCI ou SCI) auront la capacité de rebondir.

Les sociétés de gestion communiquent en mettant en avant la durée moyenne des baux comme indicateur de la pérennité des locataires et des versements de loyers. Mais, on oublie parfois que les locataires peuvent faire faillite !
 

Y a t-il un danger sur les SCPI de bureaux ?

Le premier effet de cette crise sera visible sur le volume des transactions immobilières et probablement sur les prix. Il faut s'attendre à une chute marquée des transactions immobilières pour deux raisons à savoir le confinement des intervenants (notaires, acheteurs, vendeurs, etc ...) et l'attentisme des acheteurs.

Concernant les SCPI de bureaux, les locataires ont des stratégies à moyen terme. Si l'économie repart dans 3 ou 4 mois, l'impact sur les SCPI de bureaux sera donc plus diffus. Nous sommes toujours confiants dans cette classe d'actifs même si nous préférons la santé.

En ces temps mouvementés, les sociétés de gestion ont l'obligation d'être au plus proche de leurs locataires pour les accompagner dans cette crise. Ne vaut-il pas mieux différer le paiement des loyers sur une période donnée que de mettre en difficulté son locataire ?

De leur côté, les épargnants seront attentifs à la publication des prochains bulletins trimestriels ou semestriels et plus particulièrement aux indicateurs de taux d'occupation physique et financier.

La course à l'immobilier refuge ?

L'immobilier n'est pas sans risque.

Ces dernières années, les SCPI ont connu un vrai succès avec un fort afflux de liquidité de la part des particuliers et la création de nombreuses SCPI comme, par exemple, Corum Origin, Neo, Altixia Cadence XII, Novapierre Allemagne ou Primovie.

La pression de l'investissement de la collecte dans un timing donné a été et est toujours un sujet brûlant au sein des sociétés de gestion. Au point où des voix d'acteurs du marché se sont élevées pour dénoncer la qualité des biens acquis et des locataires en place.

L'heure de vérité est-elle arrivée ? La mer va-t-elle se retirer pour laisser voir qui nage sans maillot de bain ?

Sans oublier que si les particuliers continuent d'investir, se posera un problème d'achat des biens pour les sociétés de gestion. Vont-elles être obligées de suspendre la collecte tant que le confinement n'est pas levé ?

Une chose est certaine, les actifs immobiliers bien placés auront toujours une valeur (refuge) et les particuliers ayant investi dans ces SCPI de bureaux dites Core ou Core+ bénéficieront toujours d'une plus grande résilience au choc.

La liste Patrimea de quelques SCPI de bureaux "refuge" : Rivoli Avenir Patrimoine, Edissimmo, Epargne Foncière, PFO2 et Primopierre,
 

Faut-il craindre une baisse de la valeur des parts ?

Il est beaucoup trop tôt pour envisager un tel scénario. Les rapports annuels 2019 de la majorité des SCPI ne sont toujours pas publiés ! Alors parler de baisse de prix de souscription en mars 2020 est très prématuré.

Avec une valorisation annuelle, le prix des parts de SCPI à capital variable ne fluctue pas comme une action en bourse. L'épargnant ne subira pas une telle volatilité à court terme sur son patrimoine immobilier.
 

Et un problème de revente ?

Les SCPI d'aujourd'hui ne sont pas les SCPI de 1995. Premièrement, elles sont à capital variable (vs capital fixe). Ce petit détail a son importance sur la liquidité !

Ensuite, la capitalisation des véhicules est nettement plus importante qu'avant, entre 300 millions d'euros et 4 milliards d'euros pour la grande majorité d'entre elles. Cette augmentation du nombre d'associés influe positivement sur la faculté de revente. Nombre de SCPI sont référencées en assurance vie et le réinvestissement des dividendes alimente un flux acheteur naturel.

Enfin, l'immobilier est un placement de long terme et les épargnants le savent. La majorité de nos clients ont investi en SCPI pour obtenir des revenus complémentaires et non pour spéculer sur le prix de la part.

Oui, il y a aura des épargnants qui vont revendre leur part par crainte d'une chute de l'immobilier, pour investir dans d'autres actifs comme les actions ou pour des besoins de trésorerie. Cependant, il est impossible de prédire si cet afflux d'ordre de vente de parts sera massif ou pas. Là encore, nous manquons de repère et visibilité sur la persistance de l'épidémie de coronavirus.

À ce stade, nous ne conseillons pas de vendre vos parts de SCPI qu'elles soient détenues en direct ou en assurance vie. La précipitation n'est pas la solution ! Sans oublier que vous revendrez au prix de retrait et non au prix de souscription (sauf pour les parts détenues en assurance vie puisque les frais sont prélevés à la souscription).
 

Faut-il investir en SCPI aujourd'hui ?

Nous considérons qu'il est opportun de repousser de quelques semaines votre investissement. L'environnement actuel est propice à l'attentisme non pas pour acheter moins cher mais pour évaluer au mieux l'évolution de cette crise sanitaire et économique.

Les répercutions sur le marché immobilier sont encore floues et nécessitent une certaine prudence avant d'envisager d'investir sur le long terme en parts de SCPI.

 

Détenir de la pierre papier n'est-il pas plus rassurant que d'avoir de l'argent en banque ? Certes un autre débat mais dans le chaos actuel, certains particuliers se posent parfois la question ...

SCPI : Toutes les hausses de prix de part en 2020

SCPI : Toutes les hausses de prix de part en 2020
2020-03-10 14:36:35





En ce début d'année 2020, les sociétés de gestion La Française AM, Amundi et Perial Asset Management ont augmenté les prix de part de certaines de leurs SCPI.

Contrairement aux fortes fluctuations des marchés boursiers, les véhicules immobiliers non cotés montrent leur résilience.

Une situation particulièrement appréciée des épargnants ne souhaitant pas être soumis à un fort risque de perte en capital.


Patrimea vous propose de faire un point sur les revalorisation de prix des parts de SCPI en 2020.

Ces hausses de valeur constitue un des éléments clés pour choisir une SCPI.
 

Les revalorisations en 2020

Récapitulatif des évolutions des prix de part de SCPI


SCPI

Ancien prix de part
Nouveau prix de part
Evolution du prix de part
LF Europimmo 1030€ 1045 € +1,46%
Epargne Foncière 810€ 827 € +2,10%
LF Grand Paris Patrimoine 300 € 310 € +3,33%
Eurofoncière 2 252 € 257 € +1,98%
Rivoli Avenir Patrimoine 298 € 304 € +2,01%
Edissimmo 235 € 237 € +0,85%
Genepierre 268,50€ 270 € +0,56%
PF Grand Paris 510 € 532 € +4,31%



Notre avis sur ces hausses

Pour les investisseurs déjà propriétaires de parts dans ces SCPI, ces hausses sont une bonne nouvelle pour la valeur de leur investissement immobilier. Tout comme un bien immobilier détenu en direct, la rentabilité d'une SCPI est composée de deux facteurs : le dividende et l'évolution du prix de la part.

Pour les nouveaux investisseurs, il n'est pas trop tard ! Ces changements laissent entrevoir des perspectives de futures revalorisations à moyen terme.

Les deux SCPI LF Grand Paris Patrimoine et PF Grand Paris montrent à travers leurs progressions le potentiel du marché immobilier parisien. Ces SCPI proposent la thématique d'investissement du Grand Paris et ont toute leur place dans une démarche de diversification d'un portefeuille de SCPI.

Ces revalorisations sont aussi une preuve que les grands acteurs des SCPI comme Amundi ou la Française sont toujours en mesure de dynamiser le patrimoine de leurs fonds immobiliers.

Coronavirus et gestion de son patrimoine : que faire ?

Coronavirus et gestion de son patrimoine : que faire ?
2020-03-09 10:03:42


Article publié le lundi 9 mars

Le coronavirus est sur toutes les lèvres actuellement : dans les journaux, à la radio, dans les cours d’écoles, autour de la machine à café, tout le monde ne parle que de ce Covid 19 et chacun a son avis et le partage !

Le monde économique tremble et les marchés financiers sont en forte baisse.

En 10 jours de bourse, les indices boursiers européens ont perdu autour de 15% venant ainsi effacer une grande partie des gains de l’année 2019.


La volatilité est extrême sur toutes les classes d’actifs : devises, actions, obligations ou matières premières. Rien que sur la journée de vendredi 6 mars, le pétrole a baissé de 10% et la bourse de Paris a perdu 4%.

Comment gérer son patrimoine dans cet environnement ? Acheter, laisser passer l’orage ou tout vendre ?

On ne rattrape pas un couteau qui tombe !

Cet adage est toujours très vrai en ces temps chahutés. Chez Patrimea, nous pensons qu’il est trop tôt pour passer en mode « achat » et investir sur des fonds actions dans son assurance vie par exemple.

Le virus est avant tout un choc psychologique : une peur d’attraper une maladie peu connue et de mourir. Cependant, petit à petit de très nombreux secteurs d’activité sont touchés par les mesures de confinement initiées par les gouvernements et viennent mettre à l’arrêt des pans entiers de l’économie avec des répercutions très importantes sur les entreprises, en particulier les TPE et PME.

La question est donc de savoir combien de temps cette situation va durer. 3 scénarios sont envisagés :

  • Le scénario du pire : Le virus continue à se propager sur la planète pendant plusieurs mois, la récession s’installe.
  • Le scénario d’une lente amélioration : La maladie se propage mais son impact médiatique se réduit du fait d’un taux de mortalité stable voire en réduction.
  • Le scénario du mieux : Les mesures de confinement portent leur fruit et la propagation est ralentie. La sortie d’un vaccin est annoncée avec plus de précisions. La population s’habitue à la présence de cette maladie.

Et si l’économie ne repartait pas ?

Le virus va-t-il accélérer le ralentissement déjà perceptible de l’économie ? N’est ce pas ce facteur qu’il faut mesurer ?

Selon nous, la baisse récente a aussi corrigé quelques excès et, sauf en cas de signal fort de rebond de l’économie, les indices ne sont pas à l’abri de poursuivre leur baisse.

Faut-il acheter ?

Notre conseil est d’attendre d’y voir plus clair ! Ne pas se précipiter ! Si le marché rebondit, vous aurez le temps de rattraper le train et comme toujours, on n’achète jamais au plus bas et on ne vend jamais au plus haut.

S’il est trop tôt pour investir massivement dans des actifs risqués en prévision d’un rebond des bourses, nous pensons qu’il pourrait être judicieux de commencer à acheter en cas de baisses supplémentaires mais en plusieurs fois.

Les foncières cotées sont massacrées et investir dans des OPCI comme Diversipierre ou Sofidy Pierre Europe est une option intéressante pour prendre pied dans les marchés financiers et immobiliers.

A l’écoute des Etats-Unis

Comme toujours, le monde boursier tend l’oreille outre Manche. La bourse américaine n’a pas autant corrigé que les autres indices mondiaux. Ainsi, si dans les jours qui viennent, nous assistons impuissants à un fléchissement du Dow Jones, S&P ou Nasdaq,  le vieux continent suivra dans la même direction.

Imaginez vous que la banque fédérale américaine (FED) a baissé ses taux de 0,5% en avance sur son planning. Un signe d’affolement ?  Pour nous, c’est un mauvais signal !

Une baisse jusqu’où ?

Très difficile à prédire. Est-ce la fin d’un long cycle économique ou un phénomène de court terme ?

La prudence est de mise au regard de la violence de la baisse. Il faut garder raison et ne pas céder à la panique mais la situation est encore trop instable.

En 2008, les marchés financiers avaient baissé très fortement sur une période de 19 mois avec une chute de 56% sur le CAC 40 entre son plus haut et son plus bas.

L’environnement n’est pas encore comparable mais le voyage en terre inconnue ne fait que débuter.

Cependant, des opportunités vont naitre et il faudra les saisir. Au moment où nous écrivons ces lignes, le baril de pétrole baisse de 30% autour de 33$, une première opportunité ? Soyez vigilants et attentifs sur la baisse des actions et des autres classes d’actifs dans ce « bear market ».

Selon nous, si le nombre de contaminés se stabilisent et que les banques centrales réagissent en concertation, la bourse peut se stabiliser et il sera alors temps de prendre des décisions d’investissement.


Meilleures SCPI en 2019 : Le vrai classement enfin publié !

Meilleures SCPI en 2019 : Le vrai classement enfin publié !
2020-03-03 21:40:28





En ce début d'année, c'est le moment de faire le point sur le classement des meilleures SCPI de l'année 2019.

Les bulletins du dernier trimestre de l'année passée ont été récemment publiés contenant les rendements définitifs des SCPI concernées.

Attention de ne pas lire en travers les communiqués repris en l'état par certains sites internets ou journaux !

En effet, un vrai comparatif s'impose en prenant en compte des hypothèses similaires pour chacune des SCPI du marché.

 
Quelles SCPI fallait-il acheter en 2019 ?

Les rendements pour 2019 sont enfin dévoilés et nous avons établi un classement précis des SCPI les plus performantes.

Ce palmarès tient compte de certains paramètres comme la fiscalité étrangère : les taux de distribution affichés par Corum sont toujours bruts de fiscalité étrangère alors que toutes les autres SCPI du marché communiquent nets de fiscalité étrangère. La différence est notable et impacte la rentabilité finale du placement.

Ensuite, nos experts ont décortiqué les chiffres pour connaître la répartition entre la part des loyers et la plus value distribuées. En matière de visibilité et de pérennité du rendement pour les années à venir, cette information est importante.

Nous ne pouvions pas ne pas parler de la variation du prix de la part, élément constituant la rentabilité globale d'une SCPI sur une année mais non récurrent comme un loyer.

Ce tableau comparatif met aussi en exergue d'autres données comme :

  • La capitalisation de la SCPI, plus une SCPI est petite, plus les risques de liquidité (revente) ou de dilution du rendement (fluctuation à la hausse ou à la baisse) sont grands
  • La quote part d'investissement à l'étranger : la fiscalité sur les revenus immobiliers hors de France est plus réduite que sur les revenus perçus en France.
  • La catégorie, c'est à dire le secteur d'activité


 

SCPI Taux de distribution net de fiscalité étrangère Loyer distribué Plus value distribuée Variation du prix de part Catégorie Capitalisation Quote part à l'étranger
Kyaneos Pierre 6,81% 6,81% 0% +4% Résidentiel 19 millions d'euros (M€) 0%
Neo 6,47% 6,47% 0% 0% Bureaux et Hôtels 17 M€ 47%
Altixia Cadence 12 6,12%
(annualisé)
2,17% 3,95%
(revenus financiers)
0% Commerces 26 M€ 0%
Primopierre 5,92% 4,37% 1,55% 0% Bureaux 2,9 milliards d'euros (Mds €) 0%
Epargne Pierre 5,85% 5,85% 0% 0% Bureaux et Commerces 1 Mds € 0%
Corum XL 5,14% 5,14% 0% 0% Bureaux et Commerces 644 M€ 100%
Corum Origin 5,11% 4,91% 0,2% +1,39% Bureaux et Commerces 1,87 Mds € 92%
Pierval Santé 5,05% 5,05% 0% 0% Santé 708 M€ 48%
Cristal Rente 5,02% 5,02% 0% +1,87% Commerces 193 M€ 0%
Efimmo 4,97% 4,97% 0% +3,04% Bureaux 1,4 Mds € 10,5%

 

Ce classement des meilleures SCPI est établi sur le taux de distribution net de fiscalité étrangère correspondant à la somme du loyer et de la plus value distribuées. La variation du prix de la part a été exclue de ce calcul.

L'objectif de ce comparatif est de distinguer les différents éléments constituant la rentabilité globale d'un placement "pierre papier".

Concernant la SCPI Neo, un loyer unique de 11,47€ a été distribué au 4ème trimestre. Pour la SCPI Altixia Cadence 12 dont le taux de distribution est essentiellement constitué de revenus financiers, les premiers revenus issus des investissements immobiliers ont été distribués à partir d'août 2019.

Les SCPI non commercialisées par Patrimea n'apparaissent pas dans ce tableau.
 

 

Quelle SCPI acheter en 2020 ?

Les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs !

Avec la baisse du rendement des fonds en euros des assurances vie et la récente baisse de la bourse, l'immobilier va encore attirer de nombreux épargnants en 2020. La SCPI de rendement, comme solution pour préparer sa retraite ou pour percevoir des revenus réguliers, deviendra-t-elle le placement préféré des français ?

Avec un large choix de SCPI sur le marché, le contribuable est en droit de se demander, quelle SCPI choisir en 2020 ?

La sélection de Patrimea pour 2020 porte sur :

  1. Neo, une SCPI sans frais de souscription. Un pari pour l'avenir pour cette jeune SCPI. Elle pourra intégrer votre patrimoine en diversification avec d'autres.
  2. Pierval Santé pour son côté "santé". L'immobilier de la santé est une vraie classe d'actifs et un épargnant doit y être investi autour de 20 à 30% de son patrimoine.
  3. Eurovalys pour son exposition unique à l'immobilier allemand de bureaux et une fiscalité réduite sur les loyers (pas de prélèvements sociaux)
  4. Atream hôtels, une SCPI investie en murs d'hôtels en zone Euro. La durée des baux à courir est supérieure à 15 ans et la fiscalité sur les revenus est faible surtout pour les non résidents fiscaux français.
  5. Epargne Pierre, une des rares SCPI avec un taux de distribution stable, une expertise reconnue de la société de gestion, une capitalisation élevée, la capacité du gérant à investir les fonds collectés
  6. Kyaneos Pierre, véhicule différenciant en immobilier résidentiel. Certes de petite taille, elle peut intégrer un portefeuille de SCPI sans oublier son côté durable et social !


La concurrence entre les fonds immobiliers (SCPI, SCI, OPCI, club deals, investisseurs institutionnels) est intense au regard de l'afflux de liquidité. Ainsi, il est primordial de choisir la société de gestion capable de bien investir dans le bon timing.
 

 



Transfert Article 83 vers PER : Ne ratez pas la date limite

Transfert Article 83 vers PER : Ne ratez pas la date limite
2020-02-11 12:22:00



Dites merci à la loi Pacte pour l’avenir de votre Article 83.

Pourquoi ?

Il est désormais possible de sortir à 100% en capital de ce placement à la retraite alors qu’auparavant la sortie n’était possible qu’en rente ou au mieux à 20% en capital.

Comment ?

En transférant votre article 83 vers notre nouveau plan d’épargne retraite (PER) et en suivant certaines étapes décisives, mises en place par Patrimea et à suivre sous peine de faire échouer votre transfert !

 

Attention : la loi Pacte a introduit une date limite pour profiter de cette opportunité exceptionnelle : Le 1er octobre 2020.

Au delà de cette date, votre contrat article 83 ne sera plus transférable vers un PER et la liquidation de votre placement sera uniquement en rente.

Ne vous fiez pas à cette date fixée par la loi car le processus de transfert est long à mettre en place. nous vous conseillons donc fortement de demander le transfert de votre article 83 dès maintenant.




Les Articles 83 sont des produits d’épargne retraite pour se constituer des revenus complémentaires au départ à la retraite. Mais ils n’offrent un dénouement que sous la forme d’une rente, souvent peu intéressante.

Pour profiter d’une sortie en capital, vous devez transférer votre Article 83 vers notre PER avec une étape transitoire vers un PERP.

Une condition importante : Pour initier le transfert, vous ne devez plus être salarié de l'entreprise qui cotise pour votre Article 83.

Profitez de l’expertise des conseillers de Patrimea pour transférer votre Article 83 sans frais et pouvoir sortir votre argent à 100% en capital en une fois et en fractionné.
 

Pourquoi ne pas conserver votre article 83 ?

Le contrat Article 83 est alimenté par des versements obligatoires de l’employeur et du salarié, ainsi que par des versements volontaires du salarié.  L’épargne accumulée est indisponible jusqu’à la retraite, sauf cas de sortie anticipée pour accident de la vie.

Une fois l’âge légal de la retrait atteint, le titulaire de l’article 83 peut demander le dénouement de son contrat uniquement sous la forme d’une rente viagère.

En cas de décès prématuré pendant la phase de perception de la rente, une partie des cotisations aura donc été faite à fonds perdus. Seule une prestation de réversion prévue au moment de la mise en place de la rente peut apporter une protection des proches.

Pourquoi se limiter à une sortie en rente, lorsque l'on peut profiter d'une sortie en capital (en totalité ou en fractionné) en transférant son Article 83 vers un PER (sous conditions) ?
 

Pourquoi transférer votre article 83 vers un PER individuel ?

Que vous déteniez un Article 83 chez Axa, Aviva, Ag2r, Allianz, Gan, Generali, Groupama, Humanis, Swisslife, Malakoff Mederic ou MMA Entreprise, nous vous présentons les avantages de le transférer vers un PERP puis vers un PER individuel.

  • plus de souplesse dans les modalités de sortie : l’article 83 ne peut se dénouer qu’en rente. Le PER peut en revanche être liquidé en capital en totalité ou en fractionné, ou en rente.
  • meilleure protection des proches bénéficiaires du contrat : l’article 83 n’offre qu’une rente aux bénéficiaires en cas de décès du titulaire avant la liquidation de l’article 83. En cas de décès pendant la phase d’épargne, le PER peut être transmis aux bénéficiaires sous la forme d’un capital ou d’une rente.
  • une gestion facilitée de votre contrat : contrairement à l’Article 83, aucune cotisation n’est obligatoire. Aucune obligation de régularité ou de montant dans le versement sur le PER. Vous épargnez pour votre retraite en fonction de votre capacité d’épargne, de votre besoin de défiscalisation et vos objectifs de rémunération supplémentaire à échéance. Vous pouvez opter pour une gestion libre ou pilotée. En cas de gestion libre, vous réalisez vous-même des arbitrages et pilotez votre épargne.
  • des cas de déblocages anticipés plus favorables : comme tout produit d’épargne retraite, l’article 83 et le PER sont par principe bloqués jusqu’à la retraite. Si les cas de sortie anticipée sont identiques aux deux contrats, à savoir décès, invalidité, surendettement, expiration des droits au chômage, liquidation judiciaire … le contrat PER offre une porte de sortie supplémentaire avant le départ à la retraite. Il s’agit de l’acquisition de la résidence principale. Le souscripteur du PER aura donc une faculté de dénouement anticipé de son contrat pour son projet d’acquisition immobilière.
     

Comment transférer son Article 83 ?

L’étape du PERP est indispensable pour bénéficier d’une sortie en capital de son ancien Article 83.

Les titulaires de contrat d’épargne retraite de type “Article 83” ont la possibilité de transférer les sommes vers un PERP, lorsqu’ils ne sont plus salariés de l’entreprise auprès de laquelle ils ont ouvert l’Article 83.

Pourquoi transférer votre article 83 vers une PERP, alors que la loi PACTE offre la possibilité de le transférer vers le nouveau PER ?

En transférant les sommes de votre article 83 vers le PERP, puis vers le PER, le capital sera placé sur le compartiment individuel du PER. Vous bénéficierez ainsi des modalités de sorties avantageuses du PER individuel, à savoir la possibilité de récupérer un capital en totalité ou en fractionné.

En revanche, si vous transférez les sommes de votre Article 83 directement vers le PER (sans passer par l'intermédiaire du PERP), le capital sera mis sur le compartiment catégoriel du PER avec une modalité de sortie unique : la rente.

La transition via un PERP change la nature des sommes transférées en les transformant en “sommes issues de versements déductibles”.
 

Date limite pour le transfert : 1er octobre 2020

Après le 1er octobre 2020, il sera trop tard pour un transfert !

Le montage “transfert Article 83 vers PERP puis vers PER” prend du temps dans l'exécution. À partir du 1er octobre 2020, il ne sera plus possible d’ouvrir des PERP, ou même de transférer des Articles 83 vers le PERP.

Décret n° 2019-807 du 30 juillet 2019 portant réforme de l'épargne retraitele décret fixe les dates d'entrée en vigueur de la réforme de l'épargne retraite : les nouveaux produits pourront être commercialisés à partir du 1er octobre 2019 ; les produits préexistants à la réforme cesseront d'être commercialisés à compter du 1er octobre 2020.

Profitez donc de ce premier semestre 2020 pour demander le transfert de votre article 83 vers un PERP. En raison des délais de traitement des assureurs pour la validation des transferts, nous estimons que la date butoire est fixée au 30 juin 2020.

Le délai entre le 30 juin 2020 et le 1er octobre 2020 permettra de sécuriser le transfert de votre Article 83 en toute sérénité mais le mieux est de lancer la procédure dès maintenant !

Nous vous conseillons également d’ouvrir en parallèle un PER disponible chez le même assureur que le PERP où les sommes seront transférées. Ainsi lorsque le transfert de l’article 83 vers PERP sera effectif, il vous suffira de transférer les sommes vers votre PER déjà ouvert, sans subir le délai de renonciation supplémentaire.
 

Optez pour le meilleur PER du marché

Pour une opération de transfert réussie, choisissez un PER de qualité.

Nous vous proposons de transférer votre article 83 vers le meilleur PER individuel du marché : P-PER assuré par Apicil.
 

Des frais au plus bas Des supports de qualité
  • 0% de frais d’entrée
  • 0% de frais de versements
  • 0,60% de frais de gestion
  • 0,85% de frais de gestion
  • Plus de 300 fond
  • 17 SCPI
  • 6 OPCI
  • 4 SCI

 
À noter que le transfert d'un contrat retraite Article 83 vers un PER ne procure aucun avantage fiscal. Seuls les nouveaux versements vers un PER offrent une défiscalisation l'année en cours en prenant en compte les plafonds.
 

Quels sont les frais de transfert d’un Article 83 ?

L’opération de transfert peut engendrer des frais, que ce soit entre votre article 83 vers le PERP, ou du PERP vers le PER.

Il convient donc de prendre en considération des modalités de transfert prévues dans votre contrat, et notamment les frais de transfert sortant (appliqués par l'assureur de l'Article 83) et les frais de transfert entrant (appliqués par l'assureur du PERP et du PER).

Patrimea ne prélève aucun frais de transfert (sauf pour les retraités).
 

Faites-vous accompagner dans votre transfert

Ne vous lancez pas seul dans le transfert et bénéficiez de l’expertise de Patrimea sans frais supplémentaire.

Nous vous accompagnons tout au long de la procédure : 

  • Après un premier contact avec Patrimea, nous vérifierons ensemble votre éligibilité au transfert de votre article 83.
  • Nous choisirons le produit d’épargne retraite adapté pour accueillir les sommes transférées.
  • Nous assurerons un suivi auprès des assureurs pour la bonne exécution du transfert. Sachez que le délai moyen d’un transfert est de 2 à 3 mois.
  • Une fois le transfert effectif, vous profiterez de la souplesse de gestion de votre nouveau PER, avec la possibilité de sortir en capital le moment venu.


 


Novapierre Italie : La SCPI a plus d'un tour dans sa botte

Novapierre Italie : La SCPI a plus d'un tour dans sa botte
2020-02-07 10:46:00



Après le succès de la SCPI Novapierre Allemagne et l’ouverture du deuxième opus Novapierre Allemagne 2, Paref Gestion se lance aujourd’hui dans une nouvelle aventure : la création de la première SCPI hôtelière en Italie.

La thématique est intéressante et prometteuse. L'investissement dans les murs d'hôtels offre visibilité et récurrence pour les futurs investisseurs.

L'Italie est en retard dans ses infrastructures de tourisme et des opportunités existent. Cependant, l'Italie reste l'Italie avec les atouts et les craintes liés à ce pays.

Paref Gestion devra donc démontrer sa capacité à mettre en oeuvre sa politique d'investissement.


Pourquoi créer une SCPI dédiée à l'Italie ?

Le tourisme international ne cesse de se développer depuis les années 1990 et l’Italie est une destination de plus en plus prisée lui permettant d’occuper la 5ème place des destinations les plus visitées au monde (après la France, l’Espagne, les USA et la Chine) et donc la 3ème destination en Europe.

Le tourisme en Italie en quelques chiffres :

  • +13,5% d’augmentation du nombre de nuitées touristiques depuis 5 ans selon l'Institut National Italien de Statistiques (ISTAT)
  • 13 %, part du tourisme dans le PIB italien, selon le même institut
     

Cette botte européenne attire grâce à ses villes culturelles telles que Rome, Milan, Florence ou encore la Sicile… Mais ce n’est pas tout, l’Italie offre une variété de paysages et donne accès à la mer, à la montagne ou à des campagnes très connues dans le monde (Toscane, Pouilles ...)
Historiquement, la majorité des voyages en Italie est réalisée par les italiens eux-mêmes mais cela est en train de changer. Les principaux touristes sont les Allemands (59 millions de nuitées), suivis des Anglais, Français et Américains (14 millions de nuitées) et des Chinois (5 millions de nuitées).

Le tourisme italien est aussi lié à la gastronomie italienne, réputée dans le monde entier. Nous ne parlons ici pas que de la fameuse pizza mais de toutes les spécialités culinaires du pays.

La venue de ces touristes étrangers, habitués à un certain standing, engendre une demande croissante pour l’hôtellerie haut de gamme.

Face à cette demande, le secteur hôtelier est en voie de consolidation. L’offre hôtelière est aujourd’hui peu adaptée à la montée en gamme du tourisme italien et aux standards souhaités par les touristes internationaux. La SCPI Novapierre Italie de Paref Gestion a donc été créée dans l'optique d'investir dans l'immobilier hôtelier.
 

Quelle stratégie immobilière attendre ?

La SCPI Novapierre Italie, gérée par Paref Gestion, investit dans un patrimoine immobilier composé de murs d’hôtels et de résidences touristiques situés dans les villes culturelles ou de villégiatures (Lombardie, Sicile, Sardaigne, Toscane…). Elle peut notamment s’appuyer sur l’expertise d’une équipe dédiée présente sur place, afin de sélectionner les meilleures opportunités.

Dans la même philosophie que la SCPI Atream Hôtels, le fonds cible des actifs avec des baux de longue durée et présentant des plus-values potentielles à l’issue d’opérations de réhabilitation.

Paref Gestion souhaite se positionner sur ce segment porteur encore dominé par des acteurs de petite taille.

Si la concurrence à tendance à se positionner sur des actifs supérieurs à 50 millions d’euros, Paref Gestion vise à capter des opportunités de marché sur des biens entre 5 et 30 millions d’euros.

La société de gestion recherche également de la plus-value en réalisant des travaux durant les périodes creuses afin de rénover les actifs pour atteindre les nouveaux standards.
 

Quelle est l'expérience de la société de gestion en Italie ?

Paref Gestion est présente dans ce pays via une filiale de son groupe Paref Investment Management et son entité en Italie pour la gestion des biens italiens.

L'équipe italienne est constituée d’experts en immobilier, d’analystes financiers et d’ingénieurs responsables travaux ayant plus de 20 ans d’expérience. Cette solide expérience, associée à une expertise en gestion de projet sera valorisée dans le cadre de rénovation de patrimoine. Paref Gestion effectue une analyse sur chaque actif immobilier, encadrant les risques et les opportunités de chacun d’entre eux, afin de toujours optimiser le rendement attendu par les investisseurs.
 

Quel rendement attendre pour Novapierre Italie ?

L’objectif de la SCPI est de détenir des actifs offrant un rendement immédiat dans des régions diversifiées et de servir aux associés un rendement prévisionnel non garanti de 5% net de frais de gestion et de fiscalité italienne sur les revenus fonciers.

A titre d’information, l’imposition des revenus fonciers italiens est de 24% prélevée à la source.
 

Quels sont les frais de la SCPI ?

Paref Gestion perçoit de la SCPI, à la souscription, une commission de souscription de 12% TTC du prix de souscription, prélevée sur la prime d’émission (comprenant les frais de collecte et les frais de recherche et d'investissement).

La société de gestion facture une commission de gestion de 13,20% TTC sur les produits locatifs HT encaissés et les produits financiers nets (dont frais de gestion administrative).

Le délai de jouissance est fixé au 1er jour du 6ème mois suivant la réception intégrale des fonds par la société.
 

Faut-il investir dans la SCPI Novapierre Italie ?

Les SCPI connaissent un succès de plus en plus prononcé ces dernières années. Il est de ce fait nécessaire que les sociétés de gestion réfléchissent à de nouvelles stratégies pour se différencier.

Si la politique italienne amène à se poser la question de la pertinence d’un investissement sur ce territoire, l’hôtellerie tire son épingle du jeu grâce au pouvoir d’achat des touristes étrangers.

Paref Gestion montre depuis 2014 sa capacité à innover et à proposer un rendement attractif aux associés de ses SCPI.

La SCPI Novapierre Italie se démarque de ces concurrentes et a du sens au titre de la diversification. Nous souhaitons saluer cette initiative. Nous serons attentifs aux locataires sélectionnés et à l'emplacement des biens immobiliers pour valider cette opportunité d'achat.

SCPI Eurion (Corum) : Quel avenir pour 2020 et 2021 ?

SCPI Eurion (Corum) : Quel avenir pour 2020 et 2021 ?
2020-02-05 14:27:00




Après le succès des SCPI Corum Origin et Corum XL ces dernières années, Corum Asset Management lance la SCPI Eurion.

Afin de satisfaire l’objectif de haut rendement de ses premières SCPI, Corum a constaté être passé à côté de belles opportunités d’investissement offertes par le marché immobilier européen.

C’est la raison pour laquelle la société de gestion revoit ses ambitions à la baisse en créant la SCPI Eurion, pouvant correspondre aux attentes de tous les épargnants.


Pourquoi créer la SCPI Eurion ?

Mais pourquoi créer une nouvelle SCPI alors que Corum Origin et Corum XL couvrent déjà un spectre large et répondent aux attentes des investisseurs ?

La société de gestion évoque la raison suivante : "depuis 2012, nous avons refusé des dizaines d'investissements offrant pourtant de réelles opportunités par rapport aux prix du marché, car ils n'étaient pas compatibles avec l'objectif de rendement défini pour Corum Origin. Eurion s'en donne la possibilité".

À travers ces mots, il faut comprendre que dans les conditions actuelles de marché, Corum veut freiner fortement la collecte sur la SCPI Corum Origin. L'objectif avoué est de maintenir le rendement existant autour des 6% brut de fiscalité garantissant ainsi, une belle visibilité auprès des épargnants.

Cependant, Corum pour assurer sa croissance, ne peut se passer de la collecte future et ce développement se traduit donc par la création de nouveaux produits : SCPI ou .... assurance vie avec Corum Life.
 

Quelle stratégie immobilière attendre ?

L'objectif de la SCPI Eurion est de constituer un patrimoine immobilier diversifié sur des actifs de bureaux, murs de commerce, locaux d’activité, entrepôts, hôtels, parkings, santé, résidences étudiantes, plateformes logistiques, ou loisirs. Les immeubles seront acquis construits ou en état futur d’achèvement. Il peut aussi être envisagé des acquisitions d’immeubles nécessitant des travaux de réhabilitation, rénovation ou travaux spécifiques, dans la limite de la réglementation applicable aux SCPI

Corum Eurion deviendra-t-elle la Rivoli Avenir Patrimoine de la zone Euro ? Une SCPI très défensive avec des biens immobiliers très bien situés ?

Contrairement à la SCPI Corum XL, Eurion aura comme zone géographique d'investissement uniquement la zone Euro. Le risque de change souvent perçu par certains épargnants comme un facteur négatif ne sera pas donc pas présent.

La première acquisition de cette nouvelle SCPI en est cours de négociation et devrait être finalisée dans peu de temps, permettant aux premiers associés de toucher des revenus dès la fin de leur délai de jouissance. Elle concernera un actif situé dans une grande métropole européenne. Des investissements en France ne sont pas prévus à l’heure actuelle.
 

Quel rendement pour Eurion ?

Corum annonce un objectif de rendement annuel et à 10 ans de 4,5% (non garanti). Attention : Il s'agit là d'un rendement avant fiscalité française et étrangère, ce qui est totalement différent.

À titre d'information, l'imposition en Allemagne sur les revenus fonciers est de 15,825%. À cela, il faut ajouter la fiscalité française qui dépend de la tranche marginale d'imposition et du taux moyen de chaque contribuable.

Au final, l'objectif de rendement net de toutes fiscalités devrait s'approcher des 3% pour un résident fiscal français. Cet objectif de rendement semble assez conservateur et bien en dessous de certaines SCPI du marché comme Novapierre Allemagne 2 ou Eurovalys.

Le délai de jouissance de la SCPI est fixé au 1er jour du 6ème mois suivant la souscription et son règlement.
 

Quels sont les frais de la SCPI ?

Corum AM perçoit de la SCPI, à la souscription, une commission de souscription de 12% TTI du prix de souscription, prélevée sur la prime d’émission (comprenant les frais de collecte et les frais de recherche et d'investissement).

La société de gestion perçoit une commission de gestion de 13,2% TTC sur les produits locatifs HT encaissés et les produits financiers nets (dont frais de gestion administrative).

Une commission sur la vente des biens immobiliers sera prélevée par Corum AM, uniquement en cas de réalisation d’une plus-value. La commission sera égale à 5% TTI du prix de vente net vendeur si la plus-value est supérieure à 5% du prix de vente. Enfin, la société de gestion prélève 1% HT en cas de suivi et de pilotage de travaux sur le patrimoine immobilier.
 

Faut-il investir dans Eurion ?

Le nerf de la guerre en cette période de forte collecte est la capacité à sourcer et acheter des biens immobiliers de qualité sur un temps donné.

Corum AM a montré depuis 2012 sa capacité à répondre à cette problématique, en dépit de critiques d'autres sociétés de gestion sur la qualité des biens acquis, et à délivrer la rentabilité annoncée (sauf pour Corum XL en matière de revalorisation de prix de part pour le moment).

Nous sommes toutefois surpris par l'objectif de rendement "conservateur" proche de 3% après fiscalité. Est-ce une approche "marketing" volontaire pour afficher en 2020 et 2021 un chiffre bien supérieur ? Cela est fort probable.

Notre confiance dans les produits de Corum AM n'est pas remise en cause tant que le couple rentabilité / risque est au rendez vous et ce malgré, une structure de frais handicapante à moyen terme.




Transmission optimisée : Stratégies pour donner à vos enfants

Transmission optimisée : Stratégies pour donner à vos enfants
2020-01-30 17:41:00


Un sujet souvent abordé par nos clients : comment transmettre de son vivant à ses enfants ou petits-enfants ?

Différents objectifs peuvent expliquer votre volonté de donner à vos descendants : les accompagner dans leurs études, les aider à entrer dans la vie active, financer une partie de leur résidence principale ou tout simplement leur donner un pécule pour leurs projets personnels.

Découvrez les différents moyens pour gratifier vos proches en exonération de fiscalité



Le présent d’usage pour les occasions exceptionnelles

Le présent d’usage est défini par “les cadeaux n'excédant pas une certaine valeur qui sont faits à l'occasion de certains évènements et conformément à un certain usage” (jurisprudence Civ 1ère 06/12/1988)

Que ce soit pour un anniversaire, un mariage, les fêtes de fin d’année ou l’obtention d’un diplôme…. différents évènements peuvent justifier un présent d’usage.

Les conditions à respecter pour être qualifié de présent d’usage sont :

  • remise manuelle de la chose
  • concerne un bien meuble : espèces, chèques, virement, voitures, bijoux…
  • réalisé à l’occasion d’un évènement particulier
  • la valeur du présent d’usage ne doit pas excéder un certain montant. La loi ne précise pas de montant mais indique que le présent ne soit pas être excessif par rapport à la situation financière, au patrimoine et aux ressources de celui qui transmet. Ainsi en fonction du patrimoine et des revenus du donateur, le présent d’usage peut avoir une valeur plus ou moins importante.
     

Le présent d’usage n’a pas à être déclaré et n’est pas soumis aux droits de transmission.

Le don manuel pour les sommes importantes

Si vous souhaitez donner à vos enfants ou petits-enfants une somme d’argent dépassant le cadre du présent d’usage, le don pourra être qualifié de “don manuel” régit par l’article 757 du CGI.

Ce don manuel doit être déclaré à l’administration fiscale via le formulaire 2735. Il est soumis aux droits de mutation à titre gratuit après abattements particuliers en fonction du lien de parenté.

Exonération et abattements 2020 (qui se renouvelle tous les 15 ans)

Bénéficiaire Donation
Conjoint ou partenaire de PACS 80 724 €
Ascendants, enfants 100 000 €
Petits-enfants 31 865 €
Arrières-petits-enfants 5 310 €
Frères ou sœurs 15 932 €

Le taux d’imposition est également déterminé par le lien de parenté entre le donateur et le donataire.

Un parent peut transmettre à son enfant jusqu’à 100 000 € tous les 15 ans en exonération de fiscalité.

Un grand parent peut donner à son petit-enfant jusqu’à 31 865 € tous les 15 ans en exonération de fiscalité.

Le don familial de somme d'argent jusqu’à 31 865 € sous conditions

Un autre dispositif cumulable avec la précédente exonération existe. Vous pouvez donner une somme d’argent jusqu’à 31 865 € en exonération de fiscalité si vous remplissez les conditions suivantes (article 790 G CGI) :

  • le don porte sur une somme d'argent
  • la personne qui donne doit être âgée de moins de 80 ans au jour du la transmission
  • la personne qui reçoit doit être majeure (plus de 18 ans)
  • le lien de parenté doit être : enfant, petit-enfant, arrière-petit-enfant. En l’absence de cette descendance, l’exonération peut s’appliquer pour un neveu ou une nièce
  • le don doit être déclaré à l’administration fiscale dans le mois suivant la donation


Ainsi une grand-mère de moins de 80 ans peut transmettre à son petit-fils majeur jusqu’à 63 730 € (abattement pour don manuel 31 865 € et abattement pour don familial de somme d’argent 31 865€) sans impôt à acquitter.


L’assurance vie pour transmettre à son rythme

Il peut également être intéressant d’ouvrir un contrat d’assurance vie au nom de son enfant mineur (ou petit-enfant).

Vous l’alimenterez au fur et à mesure du temps et en fonction de votre capacité d’épargne. Votre enfant ne pourra pas effectuer de rachat ou de modification sans votre accord, tant qu’il n’aura pas atteint la majorité.

Un pacte adjoint pourra être adossé au contrat d’assurance vie pour conditionner l’utilisation des fonds ou la gestion de l’assurance vie.

>> Lire aussi : Assurance vie pour mineur : pourquoi et comment souscrire ?


 


Le PER pour l’acquisition de la résidence principale

Jusqu’à présent, les parents avaient l’habitude d’ouvrir un PEL pour leur enfant afin de leur constituer un petit pécule pour financer leur première résidence principale.

Mais le nouveau plan d’épargne retraite PER change la donne.

Vous pouvez désormais ouvrir un PER au nom de votre enfant mineur en l’alimentant avec vos propres deniers. Le versement sera déductible des revenus du foyer fiscal. Puis lorsque votre enfant souhaitera acheter sa résidence principale, il pourra activer le cas de déblocage anticipé prévu par la loi PACTE et utiliser cette somme pour le financement de son acquisition.
 

>> Lire aussi : Notre offre PER pour enfant mineur


Transfert de l'assurance vie vers un PER : quels avantages ?

Transfert de l'assurance vie vers un PER : quels avantages ?
2020-01-30 14:25:00





Faut-il transférer votre contrat d’assurance-vie sur un PER individuel, le nouveau produit d’épargne retraite issu de la loi Pacte ?

Vous possédez un vieux contrat d’assurance vie peu performant, dont vous n’êtes pas très satisfait et vous ne savez pas quoi en faire ? Nous vous proposons de transférer ce capital vers le nouveau PER.

Fonctionnement, avantages et inconvénients … nous vous donnons toutes les clés pour bien comprendre le transfert de l’assurance vie vers le PER.


Préalable : Un rachat suivi d’un versement plutôt qu’un transfert

Pour des raisons de simplification, nous parlons d'un transfert. Mais il s’agit en réalité d’un rachat sur votre contrat d’assurance vie, suivi d’un versement de ce capital sur le PER.

Pour aiguiller l’épargne des particuliers vers les nouveaux produits d’épargne retraite, le gouvernement offre la possibilité de réorganiser son patrimoine dans des conditions fiscales avantageuses.

Pour rappel, en cas de rachat sur un contrat d’assurance-vie de plus de 8 ans, une exonération d’impôt sur le revenu, (autrement appelée abattement), s’applique sur les intérêts jusqu'à 4 600 € pour une personne seule et 9 200 € pour un couple.

Si vous décidez de reverser intégralement la somme issue de ce contrat d’assurance vie vers le PER, l’abattement est doublé.

Ainsi une personne seule sera exonérée d’impôt sur le revenu (ou de prélèvement forfaitaire) jusqu’à 9 200 € d’intérêts au moment de son rachat. Une personne en couple bénéficiera quant à elle d’un abattement de 18 400 €.

Et ce n’est pas fini …. Puis votre versement sur le PER sera déductible de vos revenus imposables ! (dans la limite de vos plafonds disponibles) C’est un combo gagnant-gagnant.

Non seulement vous utilisez du capital déjà existant (pas de sortie de trésorerie supplémentaire), mais en plus vous bénéficiez d’une baisse de votre impôt sur le revenu.

Plus vous êtes fortement imposé (contribuable atteignant les tranches d’imposition de 30%, 41% et 45%), plus l’économie d’impôt est importante. 
 

Conditions à respecter pour transférer son assurance vie vers le PER

Ce transfert d’assurance vie vers un PER dans un cadre fiscal avantageux s’adresse aux souscripteurs respectant les conditions suivantes :

  • Rachat total ou partiel
  • sur un contrat d’assurance vie ou de capitalisation de plus de 8 ans
  • L’intégralité des sommes issues du rachat doit être reversée sur le PER avant le 31 décembre de l’année du rachat.
  • L’opération de “transfert” doit être effectuée avant le 30/12/2022
  • Le souscripteur doit être à plus de cinq ans de l’âge légal de départ à la retraite, c’est à dire aujourd’hui être âgé de moins de 57 ans.


Remarque : Le versement sur le PER de la somme issue du rachat de l’assurance doit être total. L’avantage fiscal ne sera pas octroyé si seule une partie du rachat est transférée vers le PER. 
 

Pensez à consulter les points de vigilance avant de prendre votre décision

Avantages du transfert de l’assurance vie vers le nouveau PER

Un abattement exceptionnel au moment du rachat

Comme évoqué précédemment, le rachat sur le contrat d’assurance vie se fait dans des conditions fiscales exceptionnellement avantageuses. Le souscripteur peut retirer une somme plus importante de son assurance vie en exonération de fiscalité.

Exemple

Monsieur Martin a 45 ans et il est célibataire. Il possède une assurance vie de plus de 8 ans de 50 000 €, composée de 30 000 € de primes versées et 20 000 € de plus-values. N’étant plus satisfait de son contrat d’assurance vie, il décide de transférer une partie du capital vers un nouveau PER. Il remplit les conditions pour bénéficier de l’abattement majoré de 9 200€.

Ainsi Monsieur Martin va pouvoir effectuer un rachat partiel sur son contrat d’assurance vie d’un montant de 23 000 € composé de 13 800 € de prime et 9 200€ d’intérêts en exonération d’impôt sur le revenu. Seuls les prélèvements sociaux restent dus sur les intérêts à savoir 17,2% de 9 200€ soit 1 582€.

Monsieur Martin versera ensuite cette somme de 23 000 € sur son nouveau PER.
 

Un versement sur le PER déductible des revenus du foyer fiscal

Le capital issu de l’assurance vie reversé sur le PER ouvre droit à un nouvel avantage fiscal : le versement est déductible des revenus imposables.

Ainsi, si nous reprenons l’exemple précédent, Monsieur Martin a donc effectué un versement de 23 000 € sur son PER. La tranche marginale d’imposition de Monsieur Martin est de 30%.

Cette opération lui fera profiter d’une économie d’impôt de 6 900 € (30% du versement de 23 000 €).

En déplaçant son épargne acquise sur un vieux contrat d’assurance vers un nouveau plan d’épargne retraite, Monsieur Martin réalise une opération fiscale et financière très intéressante. Non seulement il profite des caractéristiques intéressantes du PER sans avoir à mobiliser de nouveaux capitaux, mais en plus, il bénéficie d’une baisse d’impôt conséquente.
 

Des caractéristiques attractives du PER

Vous pouvez souscrire au PER de votre choix. Il n’y a pas d’obligation d’ouvrir un PER chez le même assureur que celui de votre assurance vie. Comparez et souscrivez au PER qui vous correspond.

La sélection PER de Patrimea offre un large choix de support en unités de compte, des fonds en euro de qualité, des frais d’entrée et de versement à 0% et des frais de gestion très compétitifs.

Sachez que le PER peut être dénoué en rente, en capital ou capital fractionné au moment de la retraite.

Une protection des proches existe également en cas de prédécès grâce à la désignation des bénéficiaires.

 


Inconvénients du transfert de l’assurance vie vers le PER

Nous attirons votre attention sur certains points importants qu’il conviendra de prendre en compte.
 

Le capital versé sur le PER est bloqué jusqu’à la retraite

Le PER est un placement pour se constituer un complément de revenu à la retraite. Sauf cas de sortie anticipée, le capital est bloqué jusqu’à l’échéance de la retraite, contrairement à l’assurance vie qui offre une totale liquidité.
 

La fiscalité du PER à la sortie est plus importante

L’avantage fiscal à l’entrée sur le PER est récupéré en partie par l’administration fiscale au moment de la sortie. En effet, la rente ou le capital issu du PER sera à intégrer à l’impôt sur le revenu. Les prélèvements sociaux seront également dus.

>> Lire aussi : Fiscalité à la sortie du PER


L’avantage successoral s’estompe en cas de décès après 70 ans

En cas de décès avant 70 ans, le PER profite du même traitement fiscal sur la transmission des capitaux que l’assurance vie.

En revanche, en cas de décès après 70 ans, le PER devient moins intéressant que l’assurance-vie pour les raisons suivantes :

  • l’âge du souscripteur au moment des versements n’est plus pris en compte.
  • l’intégralité de la somme présente sur le PER est intégrée à l’actif de la succession après un abattement global de 30 500 € (y compris sur les primes versées avant 70 ans)
  • les droits successoraux s’appliquent sur l’intégralité des capitaux transmis au(x) bénéficiaire(s), sans exonération des intérêts


L’opération est favorable aux contribuables fortement imposés

Les contribuables qui atteignent les tranches d’imposition de 30%, 41% et 45% ont tout intérêt à réaliser cette opération de transfert car ils profiteront de l’intégralité des avantages fiscaux

  • abattement important au moment du rachat sur le contrat d’assurance
  • baisse de l’impôt sur le revenu liée au versement sur le PER.


Pour les foyers fiscaux peu ou pas imposés (tranches d’imposition à 0% ou 11%), l’intérêt de l’opération est atténué par l’absence de réels avantages au moment du versement sur le PER.

Exemple : calcul de l’impact fiscal et financier du transfert

Nous conservons la même hypothèse de notre client Monsieur Martin,

  • célibataire
  • son assurance vie a plus de 8 ans et est d’un montant de 50 000€
  • il effectue un rachat partiel de 23 000 € composé de 13 800 € de primes versées non taxées et 9 200 € de plus-value totalement exonérée grâce à l’abattement exceptionnel
  • il acquitte les prélèvements sociaux (17,2%) dus sur cette plus-value à savoir 1 582 €
  • il verse ensuite la somme de 23 000 € sur son PER.


Les impacts positifs financiers et fiscaux dépendent de la tranche d’imposition de monsieur Martin. Nous partons du principe que cette somme de 23 000 € respecte les plafonds disponibles de déductibilité du client.

Tranche d’imposition (TMI) 0% 11% 30% 41% 45%
Economie d’impôt
(versement x TMI)
0 € 2 530 € 6 900 € 9 430 € 10 350 €
Avantage réel de l' opération* - 1 582 € + 948 € + 5 318 € + 7 848 € + 8 768 €

*L'avantage financier correspond à l'économie d’impôt diminuée des prélèvements sociaux acquittés au moment du rachat sur l'assurance vie

Plus le foyer fiscal est fortement imposé, plus l'intérêt réel de l’opération de transfert est important.


Les étapes pour transférer son assurance vie vers le PER

La première étape est de vérifier l’opportunité de l’opération de transfert dans votre situation personnelle.

Les points de vigilance devront être les suivants :

  • respectez-vous les conditions pour profiter de ce dispositif particulier ?
  • quel est le montant du rachat que vous devez effectuer sur votre assurance vie ? Le montant des intérêts issus du rachat ne doit pas dépasser l’abattement exceptionnel
  • quel est votre plafond disponible de déductibilité pour l’épargne retraite ? Le montant total de votre rachat ne doit pas dépasser votre plafond disponible pour éviter qu’une partie de versement sur le PER ne bénéficie pas de la déductibilité
  • quelle est votre tranche marginale d’imposition ? Nous conseillons cette opération aux contribuables ayant une tranche marginale d’imposition de 30% minimum. Par ailleurs votre taux d’imposition au moment du versement sur le PER doit être supérieure à celui pratiqué au moment de votre retraite
>> Lire aussi : Comment calculer mes plafonds disponibles pour mon PER ?


Si votre situation semble éligible à ce dispositif, procédez à une demande de rachat auprès de votre compagnie d’assurance vie. Optez pour l’imposition au barème progressif de l’impôt pour éviter un prélèvement de la part de l’assureur.

Une fois le somme disponible sur votre compte bancaire, ouvrez un PER et effectuez le reversement de cette somme en intégralité sur votre nouveau produit d’épargne retraite. Optez pour la déductibilité de votre versement.

Puis en année N+1, au moment de la déclaration fiscale, vous indiquerez dans les formulaires prévus à cet effet, le montant du rachat de l’assurance vie utilisé pour le versement sur votre PER.

Pensez à bien conserver l’attestation de rachat de votre assurance vie, votre extrait de relevé de compte indiquant le transfert des capitaux et l’attestation de versement sur le PER.

 



Fiscalité 2020 des particuliers : nouveautés sur vos impôts

Fiscalité 2020 des particuliers : nouveautés sur vos impôts
2020-01-23 15:43:00





Et si nous faisions le point sur les nouvelles mesures mises en place cette année ayant un impact sur vos impôts, vos placements et votre patrimoine en 2020 ?

Au programme baisse de l’impôt sur vos revenus 2020, suppression progressive de la taxe d’habitation, modification de certains avantages fiscaux.



Réactualisation du barème de l’impôt sur les revenus perçus en 2019

Le barème de l’impôt sur les revenus 2019 a été mis à jour.

Fraction du revenu imposable
(une part)
Taux
N'excédant pas 10 064 €0 %
De 10 064 € à 27 794 €14 %
De 27 794 € à 74 517 €30 %
De 74 517 € à 157 806 €41 %
Supérieure à 157 806 €45 %


Le plafonnement du quotient familial est également revalorisé. Ainsi pour l'imposition des revenus de 2019, l'avantage maximum en impôt résultant de l'application du quotient familial est fixé à 1 567 € pour chaque demi-part additionnelle (au lieu de 1 551€ en 2018).

Baisse du taux de 14% à 11% pour l’imposition des revenus perçus en 2020

Le barème de l'impôt sur les revenus de 2020 a déjà été fixé. Une baisse d'impôt sera accordée aux foyers les plus faiblement imposés via une réduction des premières tranches d’imposition. La tranche à 14% passera à 11% et la décote de l’impôt sera aménagée.

Le prélèvement à la source effectué à compter de ce début d’année 2020 tient compte de cette baisse d'impôt.

Baisse du taux de réduction d’impôt pour les FIP Corse et Outre Mer

Jusqu’en 2019, le taux de la réduction pour la souscription de parts de FIP Corse ou FIP Outre-mer était fixé à 38 %. La loi de finances pour 2020 a abaissé le taux à 30% à partir des souscriptions réalisées en 2020 (en attente de la publication des décrets d’application).

Les versements sur chaque FIP restent retenus dans la limite annuelle de 12 000 € (célibataire ou divorcé) et de 24 000 € (couples mariés ou pacsés soumis à une imposition commune). La réduction d'impôt maximale est par conséquent limitée à 3 600 € ou 7 200 €.

Hausse du taux de réduction d’impôt Madelin de 18% à 25%

(FIP classique, FCPI et réduction IR-PME)

La loi de finances 2020 a de nouveau introduit l’augmentation du taux de la réduction « Madelin » en la faisant passer à 25% (au lieu de 18%).

Pour être effective, cette hausse de la réduction d'impôt doit être approuvée par la Commission européenne. Nous restons donc dans l’attente de la publication d’un décret nous permettant d’en savoir davantage sur les modalités de mise en oeuvre de cette mesure.

Contactez l'équipe de Patrimea pour connaître notre offre FIP, FCPI, Groupement Foncier Forestier et profitez de la réduction d'impôt avec votre investissement.

Suppression progressive de la taxe d’habitation

Pour poursuivre la suppression progressive de la taxe d'habitation sur les résidences principales, le dégrèvement sous condition de revenus est renforcé à compter de 2020.

Les contribuables qui ne bénéficient pas de la baisse de la taxe d’habitation se verront exonérés en 2021 à hauteur de 30%.et de 65 % en 2022. À compter de 2023, la taxe d'habitation sera totalement supprimée sur les résidences principales, quels que soient les revenus des contribuables.

A noter, que la baisse et la suppression de la taxe d’habitation jusqu’en 2022 sont subordonnées à la condition que le contribuable ne soit pas passible de l'IFI au titre de l'année précédant celle de l'imposition de la taxe d'habitation.

N’hésitez pas à utiliser le Simulateur de la réforme de la taxe d'habitation pour 2020 pour connaître votre éligibilité à la suppression de la taxe d’habitation.

Allègement des conditions pour gérer votre taux de prélèvement à la source

Le prélèvement à la source, qui correspond à un acompte de l’impôt, a été mis en place pour s’adapter et s’ajuster au changement de situation des contribuables. Ainsi en cas de baisse ou de hausse des revenus, vous avez la possibilité de moduler votre taux de prélèvement à la source.

La loi de finances 2020 a apporté davantage de souplesse dans la gestion du prélèvement à la source.

La modulation à la hausse ne nécessite aucune condition.

En revanche, la modulation à la baisse n’est autorisée que s’il existe un écart d'au moins 10 % entre le prélèvement initial et celui qui aurait dû être pratiqué.

Exemple :

  • Montant du prélèvement initial : 5 000 €
  • Montant du prélèvement après modification : 4 000 €

La différence entre les deux montants est de 20% du montant du prélèvement initial. La modulation à la baisse sera octroyée.


Si le montant du prélèvement après modification avait de 4 750€, la différence n’aurait été que de 5%. La baisse du taux de prélèvement à la source n’aurait pas pu être validée.

La condition supplémentaire d’une différence de prélèvement de 200€ a été supprimée par la loi de finances pour 2020.

Suppression de l’étalement des indemnités de départ à la retraite

Jusqu’en 2019, les contribuables percevant des revenus exceptionnels, comme une prime de départ à la retraite, pouvaient demander l’étalement de l’imposition de ces revenus sur quatre ans, par parts égales. Le contribuable concerné pouvait déclarer au titre de l’année du départ à la retraite un quart des indemnités perçues, puis un quart sur chacune des trois années suivantes.

Ce dispositif d’étalement permettait de limiter la progressivité de l’impôt et le saut dans les tranches d’imposition supérieures.

Ce système d’étalement est supprimé pour les primes perçues à compter de 2020.

Le contribuable conserve toutefois la faculté d’opter pour le système du quotient.

Taxation des intérêts d’assurance vie souscrite avant 1983

L’exonération des intérêts réalisés sur les contrats d’assurance vie souscrits avant le 1er janvier 1983 est partiellement supprimée.

Ainsi pour les contrats souscrits avant le 1er janvier 1983 :

  • les intérêts sur les primes versées avant le 10 octobre 2019 restent exonérés d’impôt sur le revenu. Seuls les prélèvements sociaux sont appliqués.
     
  • les intérêts liés aux primes versées après le 10 octobre 2019 sont taxés à la fiscalité classique de l’assurance vie de plus de 8 ans.


Mise en place du prélèvement à la source pour les salariés à domicile

Depuis le 1er janvier 2020, les particuliers employeur doivent effectuer un prélèvement à la source de l'impôt pour leurs salariés à domicile et assistante maternelle.

Si vous êtes concernés, pensez à consulter le site https://monprelevementalasource.urssaf.fr/ pour connaître les démarches à suivre.

Revalorisation du SMIC de +1,20%

Au 1er janvier 2020, un salarié au smic touche 1 219 € (au lieu de 1204 € net par mois en 2019).

SMIC : Taux applicables au 01/01/2020

  • Smic horaire brut : 10,15 €
  • Smic horaire net : 8,03 €
  • Smic mensuel brut (base 35 heures) : 1 540,77 €
  • Smic mensuel net (base 35 heures) : 1 218,96 €

 

Taux de CSG applicables aux pensions de retraite pour 2020

Les pensionnés sont soumis à un taux différent de CSG en fonction de leur revenu fiscal de référence.

Le Revenu Fiscal de Référence à prendre en compte est celui de 2018 (Avis d’imposition 2019) pour la détermination du taux de CSG 2020.

 

Nombre de parts fiscalesCSG à taux réduit (3,80%)CSG à taux médian (6,60%)CSG à taux normal (8,30%)
111 306 €14 781 €22 941 €
1,2512 816 €16 754 €26 003 €
1,514 325 €18 727 €29 065 €
1,7515 835 €20 700 €32 127 €
217 344 €22 673 €35 189 €
2,2518 854 €24 646 €38 251 €
2,520 363 €26 619 €41 313 €
2,7521 873 €28 592 €44 375 €
323 382 €30 565 €47 437 €


Reconduction de la prime exceptionnelle “pouvoir d’achat”

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 a reconduit le dispositif de prime exceptionnelle "pouvoir d'achat".

Pour rappel, cette prime exceptionnelle, réservée aux salariés dont la rémunération mensuelle ne dépasse pas 3 SMIC, est exonérée des cotisations sociales et de l'impôt sur le revenu dans la limite de 1 000 € par bénéficiaire.

Pour 2020, l’exonération est conditionnée à l’existence d'un accord d’intéressement au sein de l'entreprise à la date de versement de la prime.
 


Rendement 2019 des meilleurs OPCI et SCI en assurance vie

Rendement 2019 des meilleurs OPCI et SCI en assurance vie
2020-01-22 11:04:02



Avec la baisse constante des rendements des fonds en euros des contrats d'assurance vie, les épargnants cherchent d'autres placements du type immobilier en assurance vie.

Le fonds immobilier éligible en assurance vie le plus connu est la SCPI mais deux autres fonds commencent à se faire connaître : la SCI et l'OPCI.

Des frais d'investissement beaucoup moins élevés et des performances supérieures contribuent à l'émergence de ces fonds immobiliers.

Pour connaître la différence entre tous ces fonds immobiliers, nous vous recommandons de lire l'article SCPI, SCI et OPCI, quel fonds en assurance vie ?.

Vous trouverez ci-dessous le rendement 2019 des OPCI et SCI référencés dans les contrats d'assurance vie en ligne commercialisés par Patrimea.

Taux de rendement 2019 des OPCI et SCI en assurance vie

La performance affichée est nette de frais de gestion du fonds mais avant frais de gestion de l'assurance vie ou du PER concerné.
 

SCI en assurance vie


Nom du fonds Taux 2019 Assurance vie ou PER
ATREAM EURO HOSPITALITY - P-PER
Intencial Liberalys vie
CAPIMMO +4,56% Patrimea Premium
Patrimea Netlife
Epargne Evolution
Ethic vie
P-PER
CONVICTIONS IMMOBILIERES +5,52%

Patrimea Premium
Ethic vie
P-PER

LF MULTIMMO (Part LF Philosophale 2) +3,63% Patrimea Premium
Patrimea Netlife
Epargne Evolution
SC TANGRAM +4,5% Patrimea Netlife
Epargne Evolution
SOGEVIMMO +5,02% Patrimea Premium
TOP PIERRE +3,82% Patrimea Premium
VIAGENERATIONS +6,73% P-PER
Intencial Liberalys vie


 

OPCI en assurance vie


Nom du fonds Taux 2019 Assurance vie ou PER
DIVERSIPIERRE +8,87% Patrimea Netlife
Epargne Evolution
P-PER
DYNAPIERRE +5,55% Patrimea Premium
Patrimea Netlife
Epargne Evolution
P-PER
LF OPSIS PATRIMOINE +4,53% Patrimea Premium
Patrimea Netlife
Epargne Evolution
OPCIMMO +4,17% Patrimea Premium
Patrimea Netlife
Epargne Evolution
Ethic vie
P-PER
PREIMIUM +5,17% Patrimea Premium
Patrimea Netlife
Epargne Evolution
Ethic vie
P-PER
SOFIDY PIERRE EUROPE +6,93% Patrimea Premium
Patrimea Netlife
Epargne Evolution
P-PER
SILVER GENERATION +4,76% Patrimea Netlife
Epargne Evolution



Le choix de Patrimea pour 2020

La tendance actuelle est toujours positive pour les SCI et OPCI en assurance vie.

Pour l'année à venir, nous privilégions Sogevimmo (Sogecap), Tangram (Amundi), Dynapierre (SwissLife) et Sofidy Pierre Europe.

L'OPCI Diversipierre (BNP Paribas) est investi en foncières cotées donc si les marchés financiers sont négatifs en 2020, la performance du fonds sera impactée.

Joker 2020, la SCI ViaGénérations : Un positionnement original sans concurrence avec un esprit socialement utile. À conserver 3 ou 4 ans !

Enfin, dans la catégorie, SCI pépère ou fonds de portefeuille, nous vous recommandons Capimmo.

Paradis fiscaux : 13 pays dans la liste noire de la France

Paradis fiscaux : 13 pays dans la liste noire de la France
2020-01-16 10:38:00



La France a mis à jour sa liste des pays non-coopératifs en matière fiscale en ce début d’année 2020. Cette liste est désormais composée de 13 pays, au lieu de 7 auparavant.

Si certains pays ont été retirés de la liste noire car ils démontrent une réelle volonté de coopération et d’assistance administrative en matière fiscale (Botswana, Brunei, le Guatemala, les Îles Marshall, Nauru et Niue), d’autres ont été intégrés dans la liste des pays considérés comme Etats et Territoires Non Coopératifs (ETNC) en raison de leurs carences dans l’échange de renseignements avec la France (les Bahamas, les Îles vierges britanniques et les Seychelles).


Liste des États et territoires non coopératifs en matière fiscale en 2020

Par un arrêté ministériel, le gouvernement a mis à jour la liste des pays considérés comme ne répondant pas aux exigences de coopération fiscale.

  • Anguilla
  • les Bahamas
  • les Fidji
  • Guam
  • les Îles Vierges américaines
  • les Îles Vierges britanniques
  • Oman
  • le Panama
  • les Samoa américaines
  • les Samoa
  • les Seychelles
  • Trinité-et-Tobago
  • le Vanuatu

Pourquoi ces pays sont considérés comme des paradis fiscaux ?

Pour être considéré comme Etat ou Territoire Non Coopératif, le pays doit remplir plusieurs critères :

  • ne pas être membre de la Communauté européenne;
  • faire l’objet d’une évaluation par l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE) en matière d’échange d’informations à des fins fiscales;
  • ne pas avoir conclu avec la France une convention d’assistance administrative permettant l’échange de tout renseignement nécessaire à l’application de la législation fiscale des parties et ne pas avoir signé avec au moins douze autres États ou territoires une telle convention.

Les incidences fiscales sur les transactions avec les ETNC

Revenus de capitaux mobiliers, dividendes et intérêts

Les dividendes et intérêts sont soumis à une retenue à la source au taux de 75% en cas de paiement dans un Etat ou territoire non coopératif, indépendamment du lieu de résidence fiscale du bénéficiaire. Toutefois ce taux majoré ne s’applique pas si le débiteur apporte la preuve que la distribution de dividendes vers un ETNC n’a ni pour objet ni pour effet de permettre une fraude fiscale.

Assurance vie

Quelle que soit l’antériorité du contrat d’assurance vie (plus ou moins de 8 ans), les rachats subissent un prélèvement de 75% lorsque les produits sont versés à des personnes établies dans un état ou territoire non coopératif.

Produits bancaires à clôturer dans le cadre d’une expatriation

A partir du moment où la résidence fiscale est établie hors de France, les produits bancaires suivants doivent être clôturés :

  • Livret de développement durable (LDD),
  • Livret Jeune,
  • Livret d'épargne populaire (LEP).


Si le domicile fiscal est fixé dans un ETNC, le plan d'épargne en actions (PEA) doit être clôturé.

Le livret A et le Plan d'Épargne Logement peuvent être conservés dans le cadre d’une expatriation.
 


Assurance vie 2019 - 2020 : Taux de rendement des fonds euro

Assurance vie 2019 - 2020 : Taux de rendement des fonds euro
2020-01-15 10:44:07





L'année 2020 marquera-t-elle un tournant dans l'épargne des français ? Verra-t-elle la fin du placement préféré de nos épargnants nationaux, l'assurance vie ? Faut-il s'attendre à une révolution dans la manière de percevoir nos finances personnelles ?

Les compagnies d'assurance vie l'avaient annoncé, les taux de rendement des fonds en euros 2019 baisseront significativement mais dans la réalité, des différences entre les contrats existent.

Les taux des meilleurs contrats sont encore au dessus de +1,3% avant prélèvements sociaux.

Ce rendement reste bien supérieur au taux du livret A tout en cumulant les avantages de l'absence d'un plafond d'investissement et d'une fiscalité attractive en cas de décès.

Taux de rendement 2019 des fonds en euros

Les rendements affichés sont nets de frais de gestion mais avant fiscalité de l'assurance vie et prélèvements sociaux.
 

Courtier / Assureur

Contrat

Taux 2019

Taux 2018

Contrats commercialisés par Patrimea    




Ethic vie
Suravenir Rendement +1,6% +2%
Ethic vie Suravenir Opportunités +2,4% +2,8%
Patrimea Patrimea Premium - Support sécurité De +1,35% à +1,85% De +1,85% à +2,35%
Patrimea / E-Patrimoine Epargne Evolution - Fonds euros Spirica +1,5% +1,9%
Patrimea / E-Patrimoine Epargne Evolution - Euro Allocation Long Terme2 +2,4% +2,9%
Patrimea Netlife - Fonds euro Spirica +1,5% +1,9%
Patrimea Netlife - Euro Allocation Long Terme2 +2,4% +2,9%
Patrimea Netlife - EuroSélection 2.1 +1,75% 0%
Patrimea Netlife - NéoEuro Garanti2 +2,82% +0,61%




AFER Multisupports +1,85% +2,25%
Agipi Cler +1,7% +2,1%
AGPM Plan Eparmil +1,95% +2,3%
Allianz vie Yearling Access +1,19% à +2,1% +2,05%
Altaprofits Altaprofits vie - Eurossima +1,15% De +1,6% à +1,8%
Altaprofits Altaprofits vie - Netissima +1,70% +2,25%
Altaprofits Digital Vie – Fonds Euros Suravenir Rendement +1,6% +2%
Altaprofits Digital Vie – Fonds Euros Suravenir Opportunités +2,4% +2,8%
Altaprofits Titre@Vie +1,3% De +1,70% à +2,70%
Asac Fapes Epargne Retraite +2,05% +2,48%
Assurancevie.com Evolution vie +1,76% +2,25%
Assurancevie.com Puissance Sélection (Fonds Euros Eurossima) +1,15% +1,85%
Assurancevie.com Puissance Sélection (Fonds Euros Netissima) +1,7% +2,25%
Assurancevie.com Puissance Avenir – Fonds Euros Suravenir Rendement +1,6% +2%
Assurancevie.com Puissance Avenir – Fonds Euros Suravenir Opportunités +2,4% +2,8%
Aviva Aviva Epargne Plurielle   +1,8%
AXA
Arpèges, Excelium, Privilège, Figures Libres, Odyssiel, Expantiel, Optial  De +1,60% à +2% De +1,90% à +2,25%
Banque Populaire Horizeo   De +1,25% à +1,6%
Banque Populaire Quintessa   De +1,5% à +1,85%
BforBank BforBank Vie – Fonds Euros Dolcea +1,6% +2,1%
BforBank BforBank Vie – Fonds Euros Allocation Long Terme 2 +2,4% +2,9%
BNP Paribas Multiplacements 1 & 2 +1% De +1,45% à +1,65%
Boursorama Boursorama Vie – Fonds Euro Exclusif +1,55% +2,31%
Boursorama Boursorama Vie – Fonds Eurossima +1,15% +1,65%
Caisse d'épargne Nuances 3D +1% +1,35%
Crédit  Agricole Floriane 2   +1,65%
Crédit Mutuel Livret assurance vie   De +1,4% à +1,5%
Fortuneo Fortuneo Vie – Fonds Euros Suravenir Rendement +1,6% +2%
Fortuneo Fortuneo Vie – Fonds Euros Suravenir Opportunités +2,4% +2,8%
Generali Himalia – AGGV (Actif Général Generali Vie) +1% +1%
Generali Xaélidia – AGGV (Actif Général Generali Vie) +1% +1%
GMF Multeo +1,9% +2,1%
ING Direct
ING Direct Vie – Fonds Eurossima +1,15% +1,65%
ING Direct
ING Direct Vie – Fonds Euros Netissima +1,7% +2,25%
La Banque Postale Cachemire   +1,8%
LCL Rouge Corinthe   +1,9%
Linxea Linxea Zen +1,1% +2,16%
Linxea Linxea Vie – Fonds Eurossima +1,15% +1,65%
Linxea Linxea Vie – Fonds Netissima +1,7% +2,25%
Linxea Linxea Spirit – Fonds Euros Spirica +1,5% +1,9%
Linxea Linxea Spirit – Fonds Euros Allocation Long Terme 2 +2,4% +2,9%
Linxea Linxea Avenir – Fonds Euros Suravenir Rendement +1,6% +2%
Linxea Linxea Avenir – Fonds Euros Suravenir Opportunités +2,4% +2,8%
MAAF Winalto +1,75% +1,85%
MACIF Actiplus +1,8% +2,1%
MACSF RES +1,7% +2,2%
MAIF Assurance Vie Responsable et Solidaire +1,5% +1,8%
MAIF Nouveau Cap +1,5% +1,8%
Matmut Matmut Vie Epargne   +2,05%
Matmut Matmut Vie Generation   +1,8%
Mes-Placements Mes Placements Vie – Fonds Euros Eurossima +1,15% +1,65%
Mes-Placements Mes Placements Vie – Fonds Euros Netissima +1,7% +2,25%
Mes-Placements Mes Placements Liberté – Fonds Euros Spirica +1,5% +1,9%
Mes-Placements Mes Placements Liberté – Fonds Euros Allocation long Terme 2 +2,4% +2,9%
Mes-Placements Mes placements retraite – Fonds Euros Suravenir Rendement +1,6% +2%
Mes-Placements Mes placements retraite – Fonds Euros Suravenir Opportunités +2,4% +2,8%
MIF Compte Epargne Libre Avenir et Transmission +1,95% +2,35%
MMA MMA Multisupports De +1,47% à +1,97% De +1,51% à +2,01%
Monceau assurances Dynavie +2,20% +1,5%
Mon Financier MonFinancier Vie – Fonds Eurossima +1,15% +1,65%
Mon Financier MonFinancier Vie – Fonds Euros Netissima +1,7% +2,25%
Mon Financier Mon Financier Retraite Vie – Fonds Euros Suravenir Rendement +1,6% +1,9%
Mon Financier Mon Financier Retraite Vie – Fonds Euros Suravenir Opportunités +2,4% +2,9%
Placement Direct Darjeeling De +1,2% à 2,7% De +1,7% à 2,7%
Placement Direct Kapital Direct – Fonds Eurossima +1,15% +1,65%
Placement Direct Kapital Direct – Fonds Netissima +1,7% +2,25%
Placement Direct Patrimoine Vie Plus De +1,4% à +1,75% +1,75%
Predica (Crédit Agricole) Alyss   +1,6%
Predica (Crédit Agricole) Octavie   +1,6%
Predica (Crédit Agricole) Octavie 2   +1,6%
Primonial Target + +3,15% 0%
Primonial Serenipierre – Fonds Sécurité Pierre Euros +2,8% +3,2%
Pro BTP Epargne Confiance   +1,96%
SMA BTP Batiretraite Multicompte +1,65% +2,24%
Société Générale Ebène +1,30% +1,85%
Société Générale Sequoia De +0,9% à +1,38% De +1,33% à 1,81%
Swiss Life Swiss Life Liberté, Swiss Life Strategic De +1% à +2,7% De +1,5% à +2,5%
Yomoni Yomoni vie - Suravenir Rendement +1,6% +1,9%

 
Faut-il craindre une baisse des taux en 2020 ?

La baisse continue des taux de rendements des fonds en euros se confirment. L'année 2019 a été marquée par le passage historique du taux des obligations 10 ans de certains pays européens dont la France (OAT) en territoire négatif. Un évènement très mal vécu par les gérants des fonds en euros et une sonnette d'alarme pour les épargnants dans la rentabilité future de leur contrat.

La situation actuelle est un véritable casse tête pour les compagnies d'assurance vie. Comment maintenir le rendement en respectant les règles de solvabilité et en continuant à investir l'argent des épargnants ?

Il devient de plus en plus rare de trouver des assurances vie où l'on peut investir à 100% en fonds en euros, comme dans le contrat Patrimea Premium. Des contraintes d'investissement en unités de compte à capital non garanti sont imposées afin de limiter la collecte en fonds en euros.

Cependant, la guerre des rendements entre assureurs est toujours bien présente et quoiqu'en pensent certains experts, le célèbre taux 2019 reste un chiffre scruté par les épargnants.

 



Impôt 2020 des non-résidents : Nouvelles mesures fiscales

Impôt 2020 des non-résidents : Nouvelles mesures fiscales
2020-01-14 10:09:00





La fiscalité des non-résidents de nouveau sujette à évolution en 2020.

La loi de finances pour 2019 avait réformé l’imposition des revenus français perçus par les non-résidents. (cf Impôt 2019 des non-résidents : Les 10 nouveautés fiscales ) avec différentes échéances. Ces mesures entraînaient une forte hausse de l’impôt pour certains contribuables expatriés.

La Loi de finances pour 2020 a donc procédé à des aménagements et a reporté certaines dispositions dans l’attente de la publication d’un moratoire. 

 

Nous précisons ici les règles fiscales appliquées aux non résidents au regard du droit interne français. Les conventions fiscales internationales peuvent prévoir des modalités d'imposition différentes.


Salaires, traitements et retraites de source française des non-résidents

Fiscalité 2020 des revenus de source française perçus par les non-résidents : pas de changement

Contrairement à ce qui était prévu dans la loi de finances pour 2019, la fiscalité des revenus 2020 de source française perçus par les non-résidents ne change pas par rapport aux années précédentes.

Ainsi la base d’imposition reste la même :

  • Les traitements et salaires sont pris en compte pour leur montant net imposable après application de la déduction forfaitaire de 10 % pour frais professionnels. Pour rappel l'option pour les frais réels est expressément exclue pour les non-résidents.
     
  • Les pensions de retraites et les rentes viagères à titre gratuit sont retenues pour leur montant net imposable après application de l'abattement spécial de 10 % dans la limite d’un plafond.
     
  • Les rentes viagères à titre onéreux sont prises en compte pour la fraction imposable de leur montant, déterminée d'après l'âge du crédirentier lors de l'entrée en jouissance de la rente.

 
Les modalités d’imposition des revenus 2020 ne changent pas non plus :

  • Application d’une retenue à la source selon un barème à trois tranches : 0 ; 12% et 20% (ramenés à 8 % et 14,4 % lorsque l'activité est exercée dans un département d'outre-mer).
     
  • La retenue à la source est libératoire pour la fraction des revenus taxée à 12 % c’est à dire n'excédant pas 43 477 € pour 2020). Cette fraction de revenus n'est pas prise en compte pour le calcul de l'impôt sur le revenu et la retenue correspondante n'est pas imputable.
     
  • La fraction des revenus soumise au taux de 20 % doit être prise en compte pour le calcul de l'impôt sur le revenu. La partie correspondante est imputable sur le montant de cet impôt.


Fraction des sommes soumises à retenue
 


Taux


Inférieure à 14 988 €
 

0 %
 

De 14 988 € à 43 477 €
 

12 %
 

Supérieure à 43 477 €
 

20 %
 


 

Suppression du caractère partiellement libératoire pour les revenus perçus en 2021 et 2022

La retenue de 12% sur les revenus perçus en 2021 et 2022 ne sera plus libératoire.
 
L’intégralité des revenus sera alors prise en compte pour le calcul de l'impôt sur le revenu et la retenue opérée sera imputable en totalité sur le montant de cet impôt.
 
Ainsi l’ensemble des revenus sera in fine taxé au taux minimum de 20%, comme prévu par l’article 197 A du CGI et 30% au-delà d’un certain seuil (27 794 € pour les revenus 2019).

 
Alignement du régime d’imposition sur le prélèvement à la source des résidents en 2023

Les revenus perçus à compter du 1er janvier 2023 ne supporteront plus la retenue à la source qui sera purement et simplement supprimée. Ces revenus seront soumis au régime de droit commun du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu.
 
Le régime fiscal des revenus perçus par les contribuables résidents fiscaux à l’étranger sera identique à celui des résidents français.


Demande d’un audit pour contrôler ses nouvelles mesures

Le gouvernement a demandé un rapport sur ces nouvelles mesures fiscales impactant les revenus de source française des contribuables fiscalement domiciliés hors de France. Ce document qui devra être remis avant le 1er juin 2020 permettra de s'assurer que les non-résidents ne sont pas pénalisés par ces nouvelles règles.
 
Des précisions devront ainsi être apportées sur différents points :

  • suppression du caractère partiellement libératoire de la retenue à la source,
  • suppression de la retenue à la source spécifique
  • application de certaines déductions, crédits d’impôts et exonérations
  • projet de création d’un simulateur permettant de calculer le taux moyen et taux minimum.

 

Revenus fonciers et revenus de la location meublée d’un immeuble situé en France

Un taux minimum de 20% dès le premier euro

Les revenus locatifs nets, qu’ils soient issus d’une location nue, d’une location meublée ou d’une location saisonnière sont à intégrer à l’impôt sur le revenu pour y être assujettis au barème progressif. Ils sont toutefois taxés à un taux minimum de 20% jusqu’à 27 794 € et 30% au delà.

Les non résidents conservent la faculté de demander l’application d’un taux moyen d’imposition si ce dernier est plus intéressant que le taux minimum.

Pour rappel, le taux moyen correspond au taux de l’impôt français calculé en appliquant le barème classique de l’impôt sur le revenu des résidents sur l’intégralité des revenus français et mondiaux. Ce taux moyen est ensuite appliqué uniquement aux revenus effectivement imposables en France.
 

Exonération de CSG-CRDS pour les revenus fonciers des non-résidents affiliés à un régime de sécurité sociale en UE, dans l'EEE ou en Suisse

Comme prévu dans la loi de finances pour 2019, les non résidents

  • affiliés à un régime de sécurité sociale en UE, dans l'EEE (Islande, Liechtenstein et Norvège) ou en Suisse
  • ET non affiliées à un régime de sécurité sociale obligatoire en France

sont exonérés de CSG et CRDS. Le prélèvement de solidarité de 7,5 % reste cependant à acquitter sur les revenus et plus-values d'immeubles situés en France.

Une attestation sur l'honneur indiquant le non-assujettissement à un régime obligatoire français et précisant la caisse à laquelle ils sont rattachés à l'étranger devra être rédigée par les contribuables concernés.

Exemple d’attestation sur l’honneur
 

Opportunité du 1er semestre 2020 : Transférez vos anciens articles 83

Vous êtes expatrié et vous détenez un ancien article 83 ouvert chez votre précédent employeur, profitez d’une opportunité pour sortir en capital lorsque vous prendrez votre retraite.

Votre ancien article 83 ne peut se dénouer qu’en rente, généralement peu intéressante car souvent d’un faible montant.

Nouveauté Loi PACTE 2019 : Nous vous proposons de transférer votre article 83 vers un PERP pour ensuite le transformer un PER et ainsi profiter d’une sortie en capital au moment de la retraite. Attention, cette opération est à réaliser avant la fin du premier semestre 2020. En effet, à partir du 1er octobre 2020 vous n’aurez plus la possibilité d’ouvrir un PERP et donc de sortir en capital sur votre ancien article 83 !

N’hésitez pas à contacter votre conseiller Patrimea pour en savoir davantage.
 




SCPI de bureaux : Actualités du troisième trimestre 2019

SCPI de bureaux : Actualités du troisième trimestre 2019
2019-12-11 10:12:14

Patrimea présente le récapitulatif des acquisitions et des cessions de biens immobiliers des SCPI de bureaux pour le 3ème trimestre 2019.

La liste des SCPI de bureaux ci-dessous correspond aux SCPI commercialisées par Patrimea. Elle est sujette à évoluer dans le temps.

Patrimea reprend l'ensemble des informations fournies par les SCPI via leurs derniers bulletins trimestriels ou d'autres sources d'informations.

En parcourant cet article, l'épargnant peut suivre l'évolution du patrimoine et le positionnement stratégique des SCPI concernées. Cette évolution peut être un signal d'achat ou de vente de parts.


Récapitulatif des investissements et cessions au 2ème trimestre 2019

  

EDISSIMMO (Amundi Immobilier)

La SCPI diffuse dorénavant ses informations en bulletins semestriels depuis le 30/06/19.

 

EFIMMO 1 (Sofidy)

Collecte nette : 72,3 M€

Montant des acquisitions : 145,5 M€

Au cours du 3ème trimestre, Efimmo 1 a procédé à 8 acquisitions :
En direct :

  • A Roissy-en-France (95) pour 47,8 M€ : un actif de bureaux situé à proximité de l’aéroport Charles-de-Gaulle, certifié HQE et principalement loué au groupe Volkswagen pour un bail d’une durée ferme de 8 ans ;
  • A Rennes (35) pour 13,5 M€ : un actif de bureaux entièrement loué à Orange ;
  • A Lyon 7ème arrondissement pour 5,5 M€ : un actif de bureaux parapublic qui accueille Pôle Emploi ;
  • A Caluire et Cuire (69) pour 8,6 M€ : un actif de bureaux qui accueille plusieurs enseignes.

Via une prise de participation en société immobilière :

  • A Suresnes (92) pour 35,2 M€ M€ : un actif de bureaux, certifié HQE et entièrement loué à trois locataires pour une durée ferme de 5 ans ;
  • A Suresnes (92) pour 29,4 M€ : un actif de bureaux acquis en crédit-bail immobilier dont le principal locataire est Canon ;

Via European Logistic Fund : acquisition indirecte pour 3,8 M€ ;
Via Cargo Property Holding : acquisition indirecte pour 1,7 M€.

Montant des cessions : 576 K€

Au cours du 3ème trimestre, Efimmo 1 a procédé à 3 cessions :

  • A Lisses (91) : un actif de bureaux vacant qui ne correspondait plus aux critères d’investissement de votre SCPI ;
  • A Horbourg-Wihr (68) : un actif de bureaux vacant qui ne correspondait plus aux critères d’investissement de votre SCPI ;
  • A Poitiers (86) : un actif de bureaux vacant qui ne correspondait plus aux critères d’investissement de votre SCPI.

 

ELYSEES PIERRE (HSBC REIM)

Collecte nette : 67,3 M€

Montant des acquisitions : non spécifié

Au cours du trimestre, votre SCPI a procédé à l’acquisition suivante :

  • A Saint-Quentin-en-Yvelines (78) : un actif de bureaux à proximité de la gare RER. D’une surface totale de 18 500 m², l’immeuble est d’ores et déjà pré-loué à 85% pour un bail ferme de 9 ans.


Montant des cessions : non spécifié

La SCPI a cédé les biens suivants durant le deuxième trimestre :

  • A Arcueil (94), la cession partielle de l’immeuble situé 23-25 rue Stalingrad. La cession a eu lieu le 11 Avril 2019 ;
  • A Paris, la cession partielle de l’immeuble situé rue Mesnil. La cession a eu lieu le 5 Juin 2019.

 

EPARGNE FONCIERE (La Française AM)

Collecte nette : 38,8 M€

Montant des acquisitions : 102,01 M€

Au cours du 3ème trimestre 2019, Epargne Foncière a procédé à l’acquisition de 4 biens immobiliers via une prise de participation en sociétés civiles immobilières :

En France :

  • A Toulouse (31) pour 17,42 M€ : cet actif de résidences gérées, ici de tourisme, sera entièrement loué et exploité par Adagio, pour un bail ferme de 11 ans et 11 mois ;
  • A Lyon (69) pour 22,47 M€ : cet actif de bureaux bénéficie du label environnemental Breeam Very Good (équivalent de la norme HQE) et sera entièrement loué à Regus pour un bail ferme de 9 ans ;
  • A Blagnac (31) pour 46,22 M€ : cet actif de bureaux est idéalement situé et est entièrement loué à Airbus.

Via une prise de participation en société immobilière (5,09%) :

  • A Neuilly-sur-Seine (92) pour 15,9 M€ : cet actif de bureaux de plus de 44 000 m² est entièrement loué à 4 locataires (PwC, Estée Lauder, IFF et Adelius).


Montant des cessions
: 16 M€

Au cours du 3ème trimestre, Epargne Foncière a procédé à 5 cessions :

  • A Fleury-les-Aubrais (45) : un actif de commerces d’une surface de 4 623 m² pour un montant de 3,25 M€ ;
  • A Saint-Priest (69) : un actif de bureaux d’une surface de 3 332 m² pour un montant de 3,61 M€ ;
  • A Toulouse (31) : un actif de bureaux d’une surface de 437 m² pour un montant de 336 K€ ;
  • A Labège (31) : un actif de bureaux de 2 073 m² pour un montant de 2,3 M€ ;
  • A Carquefou (44) : un actif de bureaux de 4 902 m² pour un montant de 6,55 M€.

 

EPARGNE PIERRE (Voisin)

Collecte nette : 119 M€

Montant des acquisitions : 63,1 M€

Au cours du 3ème trimestre, Epargne Pierre a procédé à 8 acquisitions :

En direct :

  • A Roissy Charles-de-Gaulle (95) pour 21 M€ : cet actif de bureaux qui est loué à 82% par 12 locataires pour des baux d’une durée de 9 ans ;
  • A Valenciennes (59) pour 9,4 M€ : cet actif de locaux d’activité est loué à deux locataires pour des baux d’une durée ferme de 12 ans ;
  • A Tours (37) pour 9,7 M€ : cet actif de bureaux est notamment loué au Tribunal de Commerce, Bouygues Immobilier et Aegide Domitys ;
  • A Châteauroux (36) pour 1 M€ : cet actif de commerces est loué à l’enseigne Burton.

En portefeuille : trois actifs de commerces entièrement loué à l’enseigne Aldi pour des baux fermes de 12 ans pour un montant global de 4,8 M€ ;
Via une prise de participation en société immobilière :

  • A Strasbourg (67) pour 11,5 M€ : cet actif de bureaux accueille comme principal locataire la société Orange ;
  • A Nantes (44) pour 2,5 M€ : cet actif mixte de bureaux et commerces accueille plusieurs enseignes commerciales comme Du Pareil au Même, Optical Center ou encore Neway ;
  • A Nantes (44) pour 2,5 M€ : cet actif de bureaux, livré en juillet 2019 est loué à 35% à la société Isocel pour une durée ferme minimale de 6 ans. Une garantie locative de 15 mois couvre la surface restante qui fait l’objet d’une négociation.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Epargne Pierre.

 

FRUCTIPIERRE (NAMI-AEW Europe)

Montant des acquisitions : 38,6 M€

  • Au cours du 3ème trimestre, Fructipierre a procédé à l’acquisition du bien suivant :
  • A Massy (91) pour 38,6 M€ : cet actif de bureaux, acquis en indivision à hauteur de 24%, est détenue par plusieurs SCPI de la société de gestion.


Montant des cessions : 17,4 M€

Au cours du 3ème trimestre, Fructipierre a procédé à la cession du bien suivant :

  • A Courbevoie (92) : un actif de bureaux d’une surface de 5 513 m² pour un montant de 17,4 M€.

GENEPIERRE (Amundi AM)

La SCPI diffuse dorénavant ses informations en bulletins semestriels depuis le 30/06/19.




IMMO PLACEMENT (Voisin)

Collecte nette : 1,2 M€

Montant des acquisitions : 5,54 M€

Au cours du 3ème trimestre, Immo Placement a procédé à l’acquisition du bien suivant :

  • A Lyon (69) pour 5,54 M€ : un actif de bureaux loué à une société qualitative.


Aucune cession n’a été réalisée par Immo Placement ce trimestre.

 

LAFFITTE PIERRE (NAMI-AEW Europe)

Collecte nette : 13,54 M€

Montant des acquisitions : 80,4 M€

Au cours du 3ème trimestre, Laffitte Pierre a procédé à l’acquisition du bien suivant :

  • A Massy (91) pour 80,4 M€ : cet actif de bureaux, acquis en indivision à hauteur de 50%, est détenu par plusieurs SCPI de la société de gestion.

 
Montant des cessions : 24,34 M€

Au cours du 3ème trimestre, Laffitte Pierre a procédé à 3 cessions :

  • A Les Ulis (91) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 0,34 M€ ;
  • A Courbevoie (92) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 17,4 M€ ;
  • A Boulogne (92) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 6,6 M€.

 


LF GRAND PARIS PATRIMOINE (La Française REM)

Collecte nette : 37,5 M€

Montant des acquisitions : 15,9 M€

Au cours du 3ème trimestre, LF Grand Paris Patrimoine a procédé à une acquisition via une prise de participation en sociétés civiles immobilières :

  • A Neuilly-sur-Seine (92) pour 15,9 M€ : cet actif de bureaux est entièrement loué à quatre locataires de qualité (PwC, Estée Lauder, IFF et Adelius).


Montant des cessions : 60,71 M€

Au cours du 3ème trimestre, LF Grand Paris Patrimoine a procédé à 5 cessions :

  • A Toulouse (31) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 11,7 M€ ;
  • A Montpellier (34) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 4,51 M€ ;
  • A Toulouse - Rue Gabriel Péri (31) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 21,05 M€ ;
  • A Toulouse - Avenue du Dr Maurice Grynfogel (31) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 11,75 M€ ;
  • A Rueil-Malmaison (92) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 11,7 M€.

LF OPPORTUNITE IMMO (La Française REM)

Collecte nette : 1,7 M€

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par LF Opportunité Immo.


MULTIMMOBILIER 2 (La Française AM)

Collecte nette :  3,9 M€

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Multimmobilier 2.

 

PF GRAND PARIS (Perial)

Collecte nette : non spécifiée

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par PF Grand Paris.

 

PFO (Perial)

Collecte nette : non spécifiée

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par PFO.


PFO2 (Perial)

Collecte nette : non spécifiée

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par PFO2.


PRIMOPIERRE (Primonial Reim)

Collecte nette : 116,7 M€

Aucune acquisition n’a été réalisée ce trimestre par Primopierre.

Montant des cessions : 105,1 M€

Au cours du 3ème trimestre, Primopierre a procédé à la cession du bien suivant :

  • A Massy (91) : un actif de commerce pour un montant de 105,1 M€.

RIVOLI AVENIR PATRIMOINE (Amundi Immobilier)

La SCPI diffuse dorénavant ses informations en bulletins semestriels depuis le 30/06/19.

 

SELECTINVEST 1 (La Française AM)

Collecte nette : non spécifiée

Montant des acquisitions : 12,5 M€

Au cours du 3ème trimestre, Sélectinvest a procédé à l’acquisition du bien suivant :

  • A Toulouse (31) pour 12,5 M€ : un actif de bureaux entièrement loué à la Direccte.


Montant des cessions : 14,13 M€

Au cours du 3ème trimestre, Sélectinvest 1 a procédé à 9 cessions :
 

  • A Chelles (77) : un actif de commerces pour 129,8 K€ ;
  • A Collégien (77) : un actif de locaux d’activité pour 2,75 M€ ;
  • A Roissy-en-France (95) : un actif de locaux d’activité pour 182,8 K€ ;
  • A Roissy-en-France - 95) : un actif de bureaux pour 95,8 K€ ;
  • A Marmande (47) : un actif de commerces pour 250 K€ ;
  • A Gennevilliers (92) : un actif de bureaux pour 945 K€ ;
  • A Laval (53) : un actif de commerces pour 1,36 M€ ;
  • A Aix-en-Provence (13) : un actif de bureaux pour 170 K€ ;
  • A Villeneuve d’Ascq (59) : un actif de bureaux pour 8,25 M€.

SCPI de commerces : Actualités du troisième trimestre 2019

SCPI de commerces : Actualités du troisième trimestre 2019
2019-12-11 10:11:26





Patrimea présente le récapitulatif des acquisitions et des cessions de biens immobiliers des SCPI de commerces pour le 3ème trimestre 2019.

La liste des SCPI de commerces ci-dessous correspond aux SCPI commercialisées par Patrimea. Elle est sujette à évoluer dans le temps.

Patrimea reprend l'ensemble des informations fournies par les SCPI via leurs derniers bulletins trimestriels ou d'autres sources d'informations.

En parcourant cet article, l'épargnant peut suivre l'évolution du patrimoine et le positionnement stratégique des SCPI concernées. Cette évolution peut être un signal d'achat ou de vente de parts.

 
Récapitulatif des investissements et cessions au 3ème trimestre 2019

 

ACTIPIERRE EUROPE (AEW Ciloger)

Collecte nette : 12,1 M€

Montant des acquisitions : 52,5 M€

Au cours du 3ème trimestre, Actipierre Europe a procédé à 6 acquisitions :

  • A Paris 17ème, 20ème & La Celle-Saint-Cloud pour 17,4 M€ : trois actifs en pied d’immeuble et un actif de bureaux ;
  • A Carrières-sur-Seine (78) pour 2 M€ : un actif de commerce en pied d’immeuble d’une surface de 510 m² ;
  • A Herblay (95) pour 33,1 M€ : un actif de commerce en indivision (50%) d’une surface de 7 130 m².


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Actipierre Europe.

PIERRE PLUS (AEW Ciloger)

Collecte nette : 15,2 M€

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Pierre Plus.


BUROBOUTIC (Fiducial Gérance)

Collecte nette : 29,5 M€

Aucune acquisition n’a été réalisée ce trimestre.

Montant des cessions : 775 K€

La SCPI a cédé les biens suivants durant le deuxième trimestre :

  • A Bouguenais (44), un local d’activité d’une surface de 750 m² pour un prix de vente de 750 K€ ;
  • A Sannois (78), un local commercial d’une surface de 83 m² pour un prix de vente de 25 K€.

CIFOCOMA 2 (Paref Gestion)

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Cifocoma 2.


FICOMMERCE (Fiducial Gérance)

Collecte nette : 20,41 M€

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Ficommerce

FONCIA PIERRE RENDEMENT (Foncia Pierre Gestion)

Foncia Pierre Rendement est officiellement en capital variable.

Collecte nette : non spécifiée

Montant des acquisitions : 7,3 M€

  • Au cours du 3ème trimestre, Foncia Pierre Rendement a procédé à 1 acquisition :
  • A Cannes (06) pour 7,3 M€ : cet actif de commerces accueille comme locataire Basic Fit pour un bail d’une durée ferme de 10 ans.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Foncia Pierre Rendement.
 


FONCIERE REMUSAT (Voisin)

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Foncière Remusat.

 

 

 

IMMORENTE (Sofidy)

Collecte nette : 81,78 M€

Montant des acquisitions : 173,6 M€

Au cours du 3ème trimestre, Immorente a procédé à 5 acquisitions :
Via une prise de participation :

  • Un actif de bureaux situé à Suresnes pour 75,6 M€ ;
    • Un actif de bureaux en crédit-bail immobilier à proximité de La Défense pour 44,1 M€ ;
    • A Amsterdam : un actif de bureaux dans une zone en fort développement (anciens docks de la ville), entièrement loué à deux locataires (agence publicitaire et crèche) pour un montant de 7,3 M€ ;
  • A Saint-Ouen (93) : une surface commerciale acquise en VEFA comprenant majoritairement des commerces, mais aussi des habitations et des parkings pour 34,5 M€ ;
  • A Amiens (80) : un actif mixte d’activité et de bureaux entièrement loué à la société Devred pour une durée de bail de 10 ans pour un montant de 5,9 M€.


Montant des cessions : 476 K€

Au cours du 3ème trimestre, Immorente a procédé à 2 cessions :

  • A Tours (37) : un actif d’habitation vacant pour un montant de 141 K€ ;
  • A Poitiers (86) : une surface commerciale pour un montant de 335 K€.


IMMORENTE 2 (Sofidy)

Collecte nette : 13 M€

Montant des acquisitions : 2,64 M€

Au cours du 3ème trimestre, Immorente 2 a procédé à 2 acquisitions :

  • A Paris 8ème pour 2,04 M€ : cet actif de commerces accueille comme locataire Laguiole galerie ;
  • A Aix-en-Provence (13) pour 600 K€ : cet actif de commerces accueille comme locataire Clara, du prêt-à-porter.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Immorente 2.
 



NOVAPIERRE 1 (Paref Gestion)

Collecte nette : 1,4 M€

Aucune acquisition n’a été réalisée ce trimestre.

Montant des cessions : 1,74 M€

Au cours du 3ème trimestre, Novapierre 1 a procédé à 2 cessions :

  • A Chantilly (60) : un actif mixte habitation/commerce pour 1,2 M€ ;
  • A Gouvieux (60) : un actif mixte habitation/commerce pour 540 K€

 

PATRIMMO COMMERCE (Primonial REIM)

Collecte nette : 23,4 M€

Montant des acquisitions : 41,8 M€

Au cours du 3ème trimestre, Patrimmo Commerce a procédé à diverses acquisitions :
En direct :

  • A Saint-Tropez (83) pour 4 M€ : un actif de commerce loué à Patrizia Pepe, enseigne de prêt-à-porter ;

En portefeuille :

  • A Aix-en-Provence (13) pour 5,3 M€ : deux actifs de commerces, l’un loué à Mad Vintage, enseigne de prêt-à-porter, l’autre à Monoprix ;
  • Aux Pays-Bas pour 32,5 M€ : 44 actifs répartis dans 22 villes du pays, loués principalement à des enseignes de prêt-à-porter (Zara, H&M, Levis…).

Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Patrimmo Commerce.

 
 




SCPI spécialisées : Actualités au troisième trimestre 2019

SCPI spécialisées : Actualités au troisième trimestre 2019
2019-12-11 10:09:19






Patrimea présente le récapitulatif des acquisitions et des cessions de biens immobiliers des SCPI spécialisées et investies hors de France (Allemagne, Pays-Bas ...) sur le troisième trimestre 2019.

La liste des SCPI spécialisées ci-dessous correspond aux SCPI commercialisées par Patrimea. Elle est sujette à évoluer dans le temps.

L'ensemble des informations fournies par les SCPI provient des derniers bulletins trimestriels ou d'autres sources d'informations.

En parcourant cet article, l'épargnant peut suivre l'évolution du patrimoine et le positionnement stratégique des SCPI concernées. Cette évolution peut être un signal d'achat ou de vente de parts.

Récapitulatif des investissements et cessions au 3ème trimestre 2019

 

SCPI spécialisées


ATREAM HOTELS

Collecte nette : 11,78 M€

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Atream Hôtels.


CRISTAL RENTE (Intergestion)

La SCPI diffuse dorénavant ses informations en bulletins semestriels depuis le 30/06/19.

 

FONCIA CAP' HEBERGIMMO (Foncia Pierre Gestion)

Collecte nette : 519,67 K€

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Foncia Cap’Hébergimmo.


INTERPIERRE (Paref Gestion)

Collecte nette : 2,3 M€

Montant des acquisitions :33,3 M€

Au cours du 3ème trimestre, Interpierre a procédé à l'acquisition du bien suivant :

  • A Maromme (76) pour 33,3 M€ : cet actif mixte bureaux/activités est située en zone rouennaise
     

Montant des cessions : 11,185 M€

Au cours du 3ème trimestre, Interpierre a procédé à 4 cessions :
A la découpe :

  • A Labège (31) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 280 K€ ;
  • A Labège (31) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 105 K€.
     

Hors découpe :

  • A Bondoufle (91) : un actif de logistique pour un prix de vente de 2,8 M€ ;
  • A Vitry-sur-Seine (94) : un actif de locaux d’activités pour un prix de vente de 8 M€.
     

  

KYANEOS PIERRE (Kyaneos)

Collecte nette : 1,8 M€

Montant des acquisitions : 7,597 M€

Au cours du 3ème trimestre, Kyaneos Pierre a procédé à 8 acquisitions :

  • A Brue Auriac (83) pour 1,38 M€ : cet actif résidentiel bénéficiera de travaux d’amélioration (estimation à 150 K€) ;
  • A Sorgues (84) pour 2,9 M€ : cet actif résidentiel ne bénéficiera pas de travaux d’amélioration ;
  • A Orange (84) pour 662 K€ : cet actif résidentiel bénéficiera de travaux d’amélioration (estimation à 50 K€) ;
  • A Lunel (34) pour 524 K€ : cet actif résidentiel bénéficiera de travaux d’amélioration (estimation à 30 K€) ;
  • A Mazan (84) pour 522 K€ : cet actif résidentiel bénéficiera de travaux d’amélioration (estimation à 20 K€) ;
  • A Bollène (84) pour 534 K€ : cet actif résidentiel bénéficiera de travaux d’amélioration (estimation à 20 K€) ;
  • A Apt (84) pour 715 K€ : cet actif résidentiel bénéficiera de travaux d’amélioration (estimation à 60 K€) ;
  • A Lunel (34) pour 360 K€ : cet actif résidentiel bénéficiera de travaux d’amélioration (estimation à 15 K€).


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Kyaneos Pierre.


PATRIMMO CROISSANCE (Primonial)

Collecte nette : 4,25 M€

Montant des acquisitions : 2,23 M€

Au cours du 3ème trimestre, Patrimmo Croissance a procédé à l’acquisition du bien suivant  :

  • A Paris - 16ème arrondissement pour 2,23 M€ : cet actif résidentiel a été acquis en nue-propriété pour une durée de démembrement de 15 ans.

Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Patrimmo Croissance.

 

NOVAPIERRE RESIDENTIEL (anciennement Pierre 48 Paref Gestion)

Collecte nette : 1,65 M€

Aucune acquisition n’a été réalisée par Novapierre Résidentiel ce trimestre.

Montant des cessions : 4,66 M€

Au cours du 3ème trimestre, Novapierre Résidentiel a procédé à plusieurs cessions :

  • A Paris - 12ème arrondissement : un actif pour un prix de vente de 323 K€ ;
  • A Paris - 12ème arrondissement : un actif pour un prix de vente de 416 K€ ;
  • A Paris - 2ème arrondissement : un actif pour un prix de vente de 821 K€ ;
  • A Paris - 20ème arrondissement : un bloc d’actifs pour un prix de vente de 3,1 M€.

 

PIERVAL SANTE (Euryale AM)

Collecte nette : 80,3 M€

Montant des acquisitions : 22,82 M€

Au cours du 3ème trimestre, Pierval Santé a procédé à 3 acquisitions :

  • A Valence (26) pour 1,08 M€ : un actif de consultation médicale avec un bail de 12 ans dont 9 ans fermes ;
  • A Kaiserslautern - Allemagne pour 7,40 M€ : un EHPAD avec un bail d’une durée ferme de 25 ans ;
  • A Crimmitschau - Allemagne pour 14,34 M€ : un EHPAD en VEFA avec un bail d’une durée ferme de 25 ans.

Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Pierval Santé.

 

PRIMOVIE (Primonial Reim)

Collecte nette : 135 M€

Montant des acquisitions : 360,54 M€

Au cours du 3ème trimestre, Primovie a procédé à plusieurs acquisitions :


En direct :

  • A Saint-Denis (93) pour 173 M€ : un actif de bureaux ;
  • A Pfastatt (68) pour 11,3 M€ : un actif de socio-médical pour séniors.


En portefeuille :

  • En Allemagne pour 4,34 M€ : un actif d’éducation ;
  • En France (6 villes) pour 37,6 M€ : cinq actifs socio-médicaux pour séniors et un actif médical ;
  • En Allemagne (5 villes) pour 45,9 M€ : cinq établissements pour séniors ;
  • A Aubervilliers (93) et Paris (75) pour 73,7 M€ : deux actifs de socio-médicaux pour séniors ;
  • En Italie pour 14,7 M€ : un actif via un fonds dédié italien.


 Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Primovie.

 

PRIMOFAMILY (Primonial Reim)

Collecte nette : 2,73 M€

Montant des acquisitions : 3,76 M€

Au cours du 3ème trimestre, Primofamily a procédé à l’acquisition du bien suivant :

  • A Lille (59) pour 3,76 M€ : un actif d’une surface de 1 143 m².


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Primofamily.


SCPI Internationales


CORUM XL (Corum AM)

Collecte nette : 107 M€

Montant des acquisitions : 96,96 M€

Au cours du 3ème trimestre, Corum XL a procédé à 6 acquisitions :

  • En Italie pour 11,64 M€ : un actif de commerce situé à Trieste, entièrement loué à OVS, société de prêt-à-porter pour un bail d’une durée ferme de 7,6 ans ;
  • A Stock-on-Trent (Manchester) pour 13,99 M€ : un actif de bureaux à usage mixte, à la fois de bureaux et d’immeubles industriels, typiques de la région et entièrement loué à Vodafone pour un bail d’une durée ferme de 10 ans ;
  • A Basingstoke (Londres) pour 24 M€ : un actif de commerce loué à divers locataires comme Lidl pour des baux d’une durée ferme moyenne de 14,5 ans ;
  • A Telford (Birmingham) pour 12,5 M€ : un actif de locaux d’activités est entièrement loué à Epwin Group Plc., société cotée en bourse pour un bail d’une durée ferme de 20 ans ;
  • A Leeds (Londres) pour 22,13 M€ : un actif de bureaux loué à plusieurs enseignes dont les baux sont d’une durée ferme de 6,6 ans ;
  • A Cardiff (Pays de Galles) pour 12,7 M€ : un actif de commerces entièrement loué à une enseigne américaine, TK Maxx, pour un bail d’une durée ferme de 10 ans.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Corum XL.


 

CORUM ORIGIN (Corum AM)

Collecte nette : 56 M€

Montant des acquisitions : 55,49 M€


Au cours du 3ème trimestre, Corum Origin a procédé à 3 acquisitions :

  • En Lituanie pour 25,66 M€ : un actif de commerce entièrement loué à DEPO DIY, enseigne leader lettonne pour un bail d’une durée ferme de 15 ans ;
  • En Espagne pour 7,73 M€ : un actif de commerce situé à Tarragone loué à WALA, enseigne de mode et d’équipements sportifs haut de gamme pour un bail d’une durée ferme de 10 ans ;
  • En Irlande pour 22,10 M€ : un actif de commerce situé à Gorey, ville située en bord de mer, entièrement loué principalement à Tesco couplé à des enseignes de restauration rapide, augmentant d’autant plus la fréquentation du supermarché. Cet actif génère un rendement de 7,18%.
     

Montant des cessions : 2,25 M€

  • Au cours du 3ème trimestre, Corum Origin a procédé à 2 cessions :
  • A Nantes (44) : un actif de locaux d’activité pour un prix de vente de 355 K€ ;
  • A Rennes : un actif de bureaux pour un prix de vente de 1,9 M€.
NOVAPIERRE ALLEMAGNE 1 (Paref Gestion)

Montant des acquisitions : 41 M€

Durant ce trimestre, Novapierre Allemagne 1 a procédé à 4 acquisitions :

  • Pour 7,3 M€ : un actif de commerces d’une surface de 8 600 m² ;
  • Pour 18,85 M€ : un actif de commerces d’une surface de 16 694 m² ;
  • Pour 12,462 M€ : un actif de commerces d’une surface de 15 139 m² ;
  • Pour 2,425 M€ : un actif de commerces d’une surface de 1 390 m².
     

Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Novapierre Allemagne 1.

 

LF EUROPIMMO (La française Reim)

Collecte nette : 35,5 M€

Montant des acquisitions :

  • Au cours du 3ème trimestre, LF Europimmo a procédé à 2 acquisitions via une prise de participation en sociétés civiles immobilières :
  • A Brême - Allemagne pour 27,8 M€ : un actif de bureaux dont la totalité de la surface est louée à trois locataires ;
  • Au Luxembourg pour 10,3 M€ : un actif de bureaux entièrement loué à Deloitte pour un bail d’une durée ferme de 15 ans.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par LF Europimmo.

 

EUROPIMMO MARKET ( La française Reim)

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Europimmo Market.

 

EUROVALYS (Advenis REIM)

Collecte nette : 46,4 M€

Montant de l’acquisition : 96,1 M€

Au cours du 3ème trimestre, Eurovalys a procédé à 6 acquisitions :

  • A Munich - Allemagne pour 45,4 M€ : un actif de bureaux loué à plus de 90 % à 5 sociétés dans le secteur de la recherche et des technologies, pour un bail d’une durée ferme de 8 ans ;
  • A Francfort - Allemagne pour 31 M€ : un actif de bureaux loué entièrement aux services des Douanes, pour un bail d’une durée ferme de 5 ans (avec 4 options de renouvellement de bail) ;
  • A Düsseldorf - Allemagne pour 19,7 M€ : un actif de bureaux loué à 93% lors de l’acquisition avec un bail d’une durée ferme de 4 ans.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Eurovalys.


 



FIP Outre Mer 2019 : 38% de réduction d'impôt sur le revenu

FIP Outre Mer 2019 : 38% de réduction d'impôt sur le revenu
2019-11-06 16:42:21



Investissement de diversification, le FIP Outre Mer est à nouveau disponible à la souscription en 2019 !

Spécifique aux départements et collectivités d’Outre-Mer, le FIP DOM-TOM permet de défiscaliser 38% du montant investi dans ce fonds de votre impôt sur le revenu à payer en 2020.

Le FIP DOM-TOM est un levier majeur du développement économique ultramarin. Vous participez donc au développement des iles et territoires composant la France.

Qu’est-ce qu’un FIP Outre Mer ?

Un FIP DOM-TOM est un fonds d’investissement à destination des entreprises ultramarines. L’objectif est de les accompagner dans leur développement au travers d’une prise de participation du fonds dans leur capital en contrepartie d'un apport d'argent.

Le FIP va alors investir 70% des sommes collectées dans des entreprises d'Outre Mer non cotées. Ces investissements prendront la forme d’actions ou d’obligations dans les entreprises financées.
 

Quel est son fonctionnement ?

Accompagner financièrement les PME ultramarines

Le FIP DOM-TOM propose aux investisseurs une réduction d’impôts de 38% dans la limite de 12.000 € d'investissement pour une personne seule, et 24.000 € pour un couple.

Le FIP DOM-TOM permet d’accompagner financièrement les PME ultramarines. Pour ce faire, vous allez apporter un capital dans un fonds. Ce fonds va alors faire une sélection des PME en Outre-Mer, selon leur solidité financière et leur secteur d’activité pour ensuite y prendre des participations.

Tourisme, énergies renouvelables, agroalimentaire… Ces secteurs d’activités sont des exemples de secteurs d'activité de PME accompagnées par les investissements en FIP Outre Mer. Au travers de cette sélection rigoureuse, les investisseurs bénéficieront d’une mutualisation des risques.

Blocage des fonds

Dans le but de permettre le bon développement des PME aidées par cet investissement, investir dans les FIP Outre Mer oblige les contribuables à y maintenir leur capital. Ainsi, une période de blocage de 5 ans minimum est demandée. Si la société de gestion le juge sain, la période de blocage des fonds peut être allongée.
Si la période de blocage des fonds n’est pas respectée, la réduction d’impôt, même déjà perçue, devra être remboursée.

Exonération de la plus-value potentielle

Le FIP est, pour rappel, un investissement en capital non garanti. Cela signifie que l’investisseur n’est pas certain de récupérer son capital investi, mais bénéficie, à l’échéance de l’investissement, d’une exonération sur la plus-value potentielle.

Investissement accessible à tous les résidents fiscaux français

Auparavant réservé aux résidents ultramarins, la loi pour l’Egalité réelle d’Outre-Mer a ouvert la souscription aux résidents métropolitains.
Dans le cas d’un contribuable ayant investi dans un FIP avant son expatriation, la réduction d’impôt et l’investissement ne sont pas remis en cause par l’état.

Des sociétés de gestion reconnues et implantées en Outre-Mer

Investir dans un FIP DOM-TOM peut sembler risqué au vu de l’éloignement géographique des entreprises.

Pour profiter au mieux des avantages du FIP DOM-TOM, les sociétés de gestion qui proposent ces investissements sont connues pour leur professionnalisme et leur connaissance des tissus économiques d’Outre-Mer.
Outre cette connaissance, des garanties ont été mises en place, notamment par Inter Invest. Ces garanties permettent de pallier entièrement aux risques encourus par ces investissements.
 

Avantage fiscal de l’investissement dans un FIP DOM TOM

Tout comme pour un FIP Corse, l’investissement doit être effectuée entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année N (2018) pour pouvoir bénéficier de la réduction d’impôt sur les revenus de l’année N (2018).

Taux de réduction de 38% de l’investissement

L’investissement FIP DOM-TOM octroie à l’investisseur une réduction d’impôt égale à 38% du montant de l’investissement (nets de frais de souscription) dans la limite de

  • 12 000 € pour les célibataires, veufs ou divorcés
  • 24 000 € pour les couples mariés ou pacsés soumis à une imposition commune


La réduction d’impôt maximum pour un investissement FIP DOM-TOM est donc :

  • 4 560 € pour les célibataires, veufs ou divorcés,
  • 9 120 € pour les couples mariés ou pacsés


À noter que cette réduction d’impôt entre dans le plafonnement des niches fiscales fixé à 10 000 €.

Attention, la réduction d’impôt n’est pas reportable. En d’autres termes, si la réduction d’impôt FIP DOM-TOM dépasse l’impôt réellement dû, la quote-part restant ne pourra pas être remboursée, ni reportée sur l’impôt des années suivantes. Votre impôt doit être suffisamment élevé pour absorber l’intégralité de la réduction d’impôt.

Obligation de conservation pendant 5 ans

En échange de la réduction d’impôt, l’investisseur est tenu de conserver ses parts jusqu’au 31 décembre de la 5ème année suivant celle de la souscription. A défaut, l’avantage fiscal peut être remis en cause.

Par exception, l’avantage fiscal n’est pas remis en cause dans le cadre d’une donation des parts de FIP à condition que le donataire (celui qui reçoit) poursuive l’engagement de conservation des titres.
 

Souscrire à un FIP DOM-TOM en 2019

La sélection 2019 de Patrimea porte sur 2 FIP Outre Mer .



SCPI de bureaux : Actualités du deuxième trimestre 2019

SCPI de bureaux : Actualités du deuxième trimestre 2019
2019-10-25 16:56:00

Patrimea présente le récapitulatif des acquisitions et des cessions de biens immobiliers des SCPI de bureaux pour le 2ème trimestre 2019.

La liste des SCPI de bureaux ci-dessous correspond aux SCPI commercialisées par Patrimea. Elle est sujette à évoluer dans le temps.

Patrimea reprend l'ensemble des informations fournies par les SCPI via leurs derniers bulletins trimestriels ou d'autres sources d'informations.

En parcourant cet article, l'épargnant peut suivre l'évolution du patrimoine et le positionnement stratégique des SCPI concernées. Cette évolution peut être un signal d'achat ou de vente de parts.


Récapitulatif des investissements et cessions au 2ème trimestre 2019

 

 

EDISSIMMO (Amundi Immobilier)

Collecte nette : 145 M€

Montant des acquisitions : 12,3 M€

Au cours du 2ème trimestre, Edissimmo a procédé à une acquisition :

  • A Issy-les-Moulineaux (92) : L’actif immobilier correspond à un ensemble de bureaux situé rue Marceau que la SCPI possède déjà pour 33 % en indivision. La part acquise correspond à 12 % d’indivision.


Montant des cessions : 71,3 M€

La SCPI a cédé les biens suivants durant le deuxième trimestre :

  • A Malakoff (92) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 12,5 M€ ;
  • A Gevrey Chambertin (21) : un actif de logistique pour un prix de vente de 10,6 M€ ;
  • A Charenton-Le-Pont (94) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 48,2 M€.

 

EFIMMO 1 (Sofidy)

Collecte nette : 46,6 M€

Montant des acquisitions : 45 M€

Au cours du 2ème trimestre, Efimmo 1 a procédé à 3 acquisitions :

En direct :

  • A Bordeaux (33) pour 6,4 M€ : deux immeubles au coeur des Chartrons, loués à la société DEKRA pour une surface de 2 297 m² ;
  • A Metz (57) pour 33 M€ : deux immeubles dans le quartier de l’amphithéâtre, proche de la gare TGV de la ville, pour une surface de 8 094 m² dont 557 m² sont vacants et sont sous couverture d’une garantie locative de 2 ans. Ces biens répondent aux normes RT 2012 et sont donc des biens à performance environnementale notable.
     

Via une prise de participation en société immobilière (5,4 %) :

  • A Neuilly-Sur-Seine (92) pour 5,6 M€ : participation de la SCPI à un Club Deal dans le but d’acquérir un immeuble haut de gamme qu’est Le New Time, qui a été rénové entièrement en 2014 et bénéficie de 3 certifications : BREEAM Excellent, HQE Excellent et BBC. Le rendement prévisionnel de l’investissement est de 5,4 % pour les dix prochaines années.


Montant des cessions : 234 K€

La SCPI a cédé le bien suivant durant le deuxième trimestre :

  • A Marseille : un actif de bureaux vacant avec parties communes en copropriété. Ce plateau ne correspondait plus aux critères d’investissement de votre SCPI.

 

ELYSEES PIERRE (HSBC REIM)

Collecte nette : 67,3 M€

Montant des acquisitions : non spécifié

Au cours du trimestre, votre SCPI a procédé à l’acquisition suivante :

  • A Saint-Quentin-en-Yvelines (78) : un actif de bureaux à proximité de la gare RER. D’une surface totale de 18 500 m², l’immeuble est d’ores et déjà pré-loué à 85% pour un bail ferme de 9 ans.


Montant des cessions : non spécifié

La SCPI a cédé les biens suivants durant le deuxième trimestre :

  • A Arcueil (94), la cession partielle de l’immeuble situé 23-25 rue Stalingrad. La cession a eu lieu le 11 Avril 2019 ;
  • A Paris, la cession partielle de l’immeuble situé rue Mesnil. La cession a eu lieu le 5 Juin 2019.

 

EPARGNE FONCIERE (La Française AM)

Collecte nette : 105 M€

Montant des acquisitions : 66,79 M€

Au cours du deuxième trimestre 2019, Epargne Foncière a procédé à l’acquisition de 4 biens immobiliers via une prise de participation en sociétés civiles immobilières :

En France :

  • A Paris (17ème arrondissement) pour 14,55 M€ : ce bien immobilier de bureaux accueillera la société WeWork, qui fournit des espaces de Coworking, pour durée ferme de 12 ans ;
  • A Châtillon (92) pour 37,44 M€ : ce bien immobilier de bureaux accueille d’ores et déjà la société Compass Group France et dès le 1er Juillet par une filiale du Groupe Intermarché, ITM Immo Log.
     

A l’étranger :

  • A Amsterdam - Pays-Bas pour 5,6 M€ : ce bien immobilier de bureaux est situé dans le centre d’Amsterdam, proche du métro Waterlooplein. Il est intégralement loué à une société, Pinnacle Offices BV pour une durée résiduelle de 4 ans ;
  • A Munich - Allemagne pour 9,2 M€ : ce bien immobilier de bureaux est situé au sud-est de Munich et bénéficie d’un espace de stationnement conséquent. Il est intégralement loué à la société Gewofag, une société de promotion immobilière et de réhabilitation, pour une durée résiduelle de 13,8 ans.


Montant des cessions
: 304 K€

La SCPI a cédé le bien suivant durant le deuxième trimestre :

  • A Toulouse (31) : un actif de bureaux d’une surface de 437 m².

 

EPARGNE PIERRE (Voisin)

Collecte nette : 103,3 M€

Montant des acquisitions : 71 M€

Au cours du 2ème trimestre, Epargne Pierre a procédé à 7 acquisitions :

  • A Vaux-le-Pénil (77) pour 6,7 M€ : cet actif de locaux d’activités accueille actuellement trois locataires, Metro, Rexel et Foussier pour une durée de 6 ans minimum ;
  • A La Roche-sur-Yon (85) pour 5,2 M€ : cet actif de locaux de commerces accueille actuellement Vib’s et Chausséa ;
  • A Nantes (44) pour 784 K€ : cet actif de locaux d’activités accueille comme locataires Proconect et Technocom ;
  • A Nantes (44) pour 1,2 M€ : cet actif de bureaux accueille les sociétés DJ Optique, CGI, CID Bois et Haffner.
  • A Bezons (95) pour 47,1 M€ : cet actif de bureaux accueille Nielsen, Regus, Pharmacie Akbaraly et La Mie Câline ;
  • A Aix en Provence (13) pour 5,5 M€ : cet actif de locaux d’activités est loué à plus de 95 % à 15 locataires engagés pour la plupart via des commerciaux de 9 ans ;
  • A Tours, Bourges et La Haye-du-Puits pour 4,3 M€ : ce portefeuille de trois actifs accueille comme locataire Aldi.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Epargne Pierre.

 

FRUCTIPIERRE (NAMI-AEW Europe)

Collecte nette : non spécifiée

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Fructipierre.


GENEPIERRE (Amundi AM)

Collecte nette : 27,87 M€

Aucune acquisition n’a été réalisée ce trimestre par Génépierre.

Montant des cessions : 555,5 K€

La SCPI a cédé les biens suivants durant le deuxième trimestre :

  • A Cergy-Pontoise (95) : L’Ordinal est un actif de bureaux d’une surface de 500 m² pour un prix de vente de 90 K€ ;
  • A Noisy-Le-Grand (93) : La Maille Nord est un actif de bureaux d’une surface de 506 m² pour un prix de vente de 465,5 K€.




IMMO PLACEMENT (Voisin)

Aucune acquisition n’a été réalisée ce trimestre.

Montant des cessions : 3,9 M€

Au cours du 2ème trimestre, Immo Placement a procédé à 6 cessions :

  • A Lyon (69) : un actif à usage de garage pour un prix de vente de 32 K€ et un actif de bureaux pour un prix de vente de 360 K€ ;
  • A Longvic (21) : un actif de locaux d’activités pour un prix de vente de 460 K€ ;
  • A Grenoble (38) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 2,6 M€ ;
  • A Labège (31) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 82 K€ ;
  • A Dijon (21) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 367 K€.

 

LAFFITTE PIERRE (NAMI-AEW Europe)

Collecte nette : 83,2 M€

Aucune acquisition n’a été réalisée ce trimestre.
 
Montant des cessions : 3,385 M€

Au cours du 2ème trimestre, Laffitte Pierre a procédé à 2 cessions :

  • A Noisy-Le-Grand (93) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 2,4 M€ ;
  • A Jouy-en-Josas (78) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 985 K€.

 


LF GRAND PARIS PATRIMOINE (La Française REM)

Collecte nette : 42 M€

Montant des acquisitions : 43 M€

Au cours du 2ème trimestre, LF Grand Paris Patrimoine a procédé à 2 acquisitions via une prise de participation en sociétés civiles immobilières :

  • A Paris (17ème arrondissement) pour 19,6 M€ : ce bien immobilier de bureaux accueillera la société WeWork, qui fournit des espaces de Coworking, pour un bail d’une durée de 12 ans fermes ;
  • A Châtillon pour 23,4 M€ : ce bien immobilier de bureaux accueille d’ores et déjà la société Compass Group France et dès le 1er Juillet par une filiale du Groupe Intermarché, ITM Immo Log.


Montant des cessions : 25,85 M€

Au cours du 2ème trimestre, LF Grand Paris Patrimoine a procédé à 3 cessions :

  • A Aix-en-Provence (13) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 6,1 M€ ;
  • A Levallois-Perret (92) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 17,95 M€ ;
  • A Guyancourt (78) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 1,8 M€.

LF OPPORTUNITE IMMO (La Française REM)

Collecte nette : 4,4 M€

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par LF Opportunité Immo.


MULTIMMOBILIER 2 (La Française AM)

Collecte nette :  8,7 M€

Montant des acquisitions : 3,7 M€

Au cours du 2ème trimestre, Multimmobilier 2 a procédé à une acquisition via une prise de participation en sociétés immobilières :

  • A Amsterdam - Pays-Bas pour 3,7 M€ : ce bien immobilier de bureaux accueillera la société WeWork, qui fournit des espaces de Coworking, pour durée ferme de 12 ans.


Montant des cessions : 4,637 M€

Au cours du 2ème trimestre, Multimmobilier 2 a procédé à 3 cessions :

  • A Savigny-Le-Temple (77) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 45 K€ ;
  • A Les Ulis (91) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 3,77 M€ ;
  • A Chelles (77) : un actif de commerces pour un prix de vente de 822 K€.

 

PF GRAND PARIS (Perial)

Collecte nette : 55,5 M€

Montant des acquisitions : 162,6 M€

Au cours du 2ème trimestre,PF Grand Paris a procédé à 2 acquisitions : :

  • A Suresnes (92) pour 80,8 M€ : cet actif de bureaux accueille neuf locataires pour une durée ferme de 4 ans en moyenne ;
  • A Antony (92) pour 81,8 M€ : cet actif de bureaux accueille pour la totalité de sa surface dix locataires.
     

Montant des cessions : 3 M€

Au cours du 2ème trimestre, PF Grand Paris a procédé à 5 cessions :

  • A Toulouse (31) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 80 K€ ;
  • A Saint-Herblain/Atlantis (44) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 975 K€ ;
  • A Aix Les Miles/Wagner (13): un actif de commerces pour un prix de vente de 94 K€ ;
  • A Paris (75) : un actif de commerces pour un prix de vente de 1,85 M€ ;
  • A Toulouse (31) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 40 K€.

 

PFO (Perial)

Collecte nette : 73,8 M€

Montant des acquisitions : 22 M€

Au cours du 2ème trimestre, PFO a procédé à 2 acquisitions :

  • A Aix-en-Provence (13) pour 22 M€ : cet actif mixte de bureaux accueille dix locataires ;
  • En Espagne (montant non spécifié) : cet actif d’hôtellerie accueille le groupe Travelodge, la plus grande marque d’hôtels indépendants du Royaume-Uni, en Irlande et en Espagne.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par PFO.


PFO2 (Perial)

Collecte nette : 143 M€

Montant des acquisitions : 214,2 M€

Au cours du 2ème trimestre, PFO2 a procédé à 3 acquisitions :

  • A La Défense (92) pour 80,8 M€ : cet actif de bureaux accueille neuf locataires pour une durée ferme de 4 ans. ;
  • A Antony (92) pour 81,8 M€ : cet actif de bureaux accueille actuellement 10 locataires ;
  • A Westerpark - Amsterdam pour 51,6 M€ : cet actif de bureaux accueille diverses locataires tels que OranginaSchweppes, Uriage, Bureau Veritas etc.
     

Montant des cessions : 5,859 M€

Au cours du 2ème trimestre, PFO2 a procédé à 3 cessions :

  • A Rueil Malmaison (92) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 5,2 M€ ;
  • A Chalon-sur-Saone (71) : un actif d’habitation pour un prix de vente de 34,1 K€ ;
  • A Mougin (06) : un actif de bureaux pour un prix de vente de 625 K€.

PRIMOPIERRE (Primonial Reim)

Collecte nette : 127 M€

Montant des acquisitions : 84 M€

Au cours du 2ème trimestre, Primopierre a procédé à 2 acquisitions :

  • A Neuilly-sur-Seine (92) pour 50 M€ : cet actif de bureaux accueille divers locataires tels que OranginaSchweppes, Uriage, Bureau Veritas etc. ;
  • A Paris 15ème (75) pour 34 M€ : cet actif de bureaux en portefeuille accueille divers locataires tels que SFR et Next Radio TV.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Primopierre.


RIVOLI AVENIR PATRIMOINE (Amundi Immobilier)

Collecte nette : 79 M€

Aucune acquisition n’a été réalisée ce trimestre.

Montant des cessions : 15,7 M€

Au cours du 2ème trimestre, Rivoli Avenir Patrimoine a procédé à une cession :

  • A Malakoff (92) : un actif de bureaux d’une surface de 2 645 m².

 

SELECTINVEST 1 (La Française AM)

Collecte nette : non spécifiée

Montant des acquisitions : 43 M€

Au cours du 2ème trimestre, Sélectinvest a procédé à 2 acquisitions via une prise de participation en sociétés civiles immobilières :

  • A Paris (17ème arrondissement) pour 19,6 M€ : ce bien immobilier de bureaux accueillera la société WeWork, qui fournit des espaces de Coworking, pour durée ferme de 12 ans ;
  • A Châtillon (92) pour 23,4 M€ : ce bien immobilier de bureaux accueille d’ores et déjà la société Compass Group France et dès le 1er Juillet par une filiale du Groupe Intermarché, ITM Immo Log.

SCPI de commerces : Actualités du deuxième trimestre 2019

SCPI de commerces : Actualités du deuxième trimestre 2019
2019-10-25 16:30:10

Patrimea présente le récapitulatif des acquisitions et des cessions de biens immobiliers des SCPI de commerces pour le 2ème trimestre 2019.

La liste des SCPI de commerces ci-dessous correspond aux SCPI commercialisées par Patrimea. Elle est sujette à évoluer dans le temps.

Patrimea reprend l'ensemble des informations fournies par les SCPI via leurs derniers bulletins trimestriels ou d'autres sources d'informations.

En parcourant cet article, l'épargnant peut suivre l'évolution du patrimoine et le positionnement stratégique des SCPI concernées. Cette évolution peut être un signal d'achat ou de vente de parts.

 
Récapitulatif des investissements et cessions au 2ème trimestre 2019

 

ACTIPIERRE EUROPE (AEW Ciloger)

Collecte nette : 68,4 M€

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Actipierre Europe


PIERRE PLUS (AEW Ciloger)

Collecte nette : 15,2 M€

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Pierre Plus.


BUROBOUTIC (Fiducial Gérance)

Collecte nette : 476 K€

Aucune acquisition n’a été réalisée ce trimestre.

Montant des cessions : 517 K€

La SCPI a cédé les biens suivants durant le deuxième trimestre :

  • A Evry (91), un local commercial d’une surface de 280 m² pour un prix de vente de 310 K€ ;
  • A Poissy (78), un local commercial d’une surface de 540 m² pour un prix de vente de 207 K€.

CIFOCOMA 2 (Paref Gestion)

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Cifocoma 2.


FICOMMERCE (Fiducial Gérance)

Collecte nette : 1,6 M€

Montant des acquisitions : 6,2 M€

Au cours du 2ème trimestre, Ficommerce a procédé à 2 acquisitions :

  • A Schiltigheim (67) pour 2,7 M€ : cet actif de bureaux multilocataire offre un rendement net de 6,74 % ;
  • A Pessac (33) pour 3,5 M€ : cet actif de bureaux multilocataire offre un rendement net de 6,45 %.


Montant des cessions : 20,65 M€

Au cours du 2ème trimestre, Ficommerce a procédé à 2 cessions :

  • A Cranves-Sales (74) : un local commercial pour un prix de vente de 1,05 M€ ;
  • En portefeuille : 28 actifs pour un prix de vente de 19,6 M€.

FONCIA PIERRE RENDEMENT (Foncia Pierre Gestion)

Foncia Pierre Rendement est actuellement en passage de capital fixe à capital variable.

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Foncia Pierre Rendement.


FONCIERE REMUSAT (Voisin)

Aucun investissement ni aucune cession n’ont été réalisés ce trimestre par Foncière Remusat.

 

 

 

IMMORENTE (Sofidy)

Collecte nette : 98,7 M€

Montant des acquisitions : 43,5 M€

Au cours du 2ème trimestre, Immorente a procédé à 2 acquisitions via une prise de participation en sociétés civiles immobilières :

  • En portefeuille : un ensemble de 59 murs d’hôtels de l’enseigne B&B, un des leaders du segment de l’hôtellerie, avec une prise de participation de 21 % pour un montant de 34 M€ ;
  • En portefeuille : un ensemble de bureaux sur l’île de Jatte à Neuilly-sur-Seine et actuellement loué à 7 locataires, avec une prise de participation de 9,3 % pour un montant de 9,5 M€.


Montant des cessions : 2,533 M€

Au cours du 2ème trimestre, Immorente a procédé à 6 cessions :

  • A Tours (37) : trois actifs d’habitation vacants d’une surface de 284 m² pour 773 K€ ;
  • A Lorient (56) : un actif d’habitation vacant d’une surface de 75 m² pour 85 K€ ;
  • A Meaux (77) : un actif de commerce d’une surface de 116 m² pour 259 K€ ;
  • A Cergy (95) : un parking pour un prix de vente de 16 K€ ;
  • A Marseille (13) et Saint-Cloud (92) : deux actifs de bureaux d’une surface totale de 744 m² pour 1,4 M€.


IMMORENTE 2 (Sofidy)

Collecte nette : 8,4 M€

Montant des acquisitions : 4,5 M€

Au cours du 2ème trimestre, Immorente 2 a procédé à 5 acquisitions :

  • A Paris 16ème pour 1,1 M€ : cet actif de commerces accueille comme locataire Davimar (Berenice) pour du prêt-à-porter ;
  • A Cannes (06) pour 1,45 M€ : cet actif de commerces accueille comme locataire Clara, du prêt-à-porter ;
  • A Cannes (06) pour 929,6 K€ : cet actif de commerces accueille comme locataire Osa Lou Batou, un glacier ;
  • A Lyon 7ème pour 636 K€ : les quatre actifs de commerces accueillent comme locataire des enseignes de prêt-à-porter, de téléphonie et cadeaux/gadgets ;
  • A Paris 4ème pour 344 K€ : cet actif de commerce accueille comme locataire Le Parfumeur.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Immorente 2.
 


NOVAPIERRE 1 (Paref Gestion)

Collecte nette : 1,1 M€

Montant des acquisitions : 94,5 M€

Au cours du 2ème trimestre, Novapierre 1 a procédé à une acquisition :

  • En portefeuille : 27 actifs de commerces pour 94,5 M€.
     

Montant des cessions : 370 K€

Au cours du 2ème trimestre, Novapierre 1 a procédé à 2 cessions :

  • A Clichy (92) : deux actifs de commerces pour 140 K€ et 230 K€.

 

PATRIMMO COMMERCE (Primonial REIM)

Collecte nette : 16,6 M€

Montant des acquisitions : 66 M€

Au cours du 2ème trimestre, Patrimmo Commerce a procédé à 2 acquisitions :

  • A Marseille (13) pour 28 M€ : cet actif d’exception, Les voûtes de la major, accueille des enseignes de commerces telles que Fragonard, Habitat France et Les Halles ;
  • A Lyon (69) pour 38 M€ : cet actif de commerces accueille comme locataires les enseignes Nike, Maxi Bazar ou encore Auto-Ecole.


Aucune cession n’a été réalisée ce trimestre par Patrimmo Commerce.

 
 



❌