Toute l'actualite de la finance et de la gestion du patrimoine en France

❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 28 mars 2020Les Econoclastes

Refus des Coronabonds par l’Allemagne : « L’UE ne marche pas, et est une vaste blague « 

Par Olivier Delamarche

Entretien du 27/3/2020 avec Olivier Delamarche, économiste, membre fondateur des Econoclastes, animateur de l’émission C’est Ca$h sur RT France. Il analyse les conséquences du refus des «Coronabonds» par l’Allemagne et dénonce l’inexistence du couple franco-allemand dans la crise du coronavirus. Certains pays refusant de mutualiser les dettes, il estime que cette absence de solidarité pourrait pousser certains à prendre conscience de la vacuité du projet européen, voué selon lui à l’échec.

L’article Refus des Coronabonds par l’Allemagne : « L’UE ne marche pas, et est une vaste blague «  est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Coronavirus – économie :  » l’union européenne, c’est un truc qui n’existe pas « 

Par Olivier Delamarche

Entretien du 23/03/2020 avec Olivier Delamarche, économiste. Selon le FMI, la récession due au coronavirus pourrait être pire que la crise financière de 2008. Il revient sur cette déclaration et sur les conséquences de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19. Il ajoute que cette crise a permis de voir qu’«il n’y avait pas d’Europe».

L’article Coronavirus – économie :  » l’union européenne, c’est un truc qui n’existe pas «  est apparu en premier sur Les Econoclastes.

À partir d’avant-hierLes Econoclastes

Fin du monde reportée – Binck Hebdo du 24 mars

Par Nicolas Chéron

Binck Hebdo est un point complet sur les indices, la géopolitique, les statistiques et de nombreuses actions.

01:53 Avertissement

08:25 Focus marchés

28:12 Point spécial Coronavirus

39:41 Top/Flop

01:18:49 Indices internationaux

01:40:31 Valeurs françaises et internationales (ordre alphabétique sous la vidéo)

L’article Fin du monde reportée – Binck Hebdo du 24 mars est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Impact du coronavirus sur les marché financier et l’économie.

Par Olivier Delamarche

Entretien du 16/03/2020 avec Olivier Delamarche, économiste. Pour RT France, il revient sur les conséquences économiques du coronavirus alors que le président de la République, Emmanuel Macron a annoncé une série de mesures pour endiguer la pandémie sur le territoire national.

L’article Impact du coronavirus sur les marché financier et l’économie. est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Le coronavirus est un révélateur d’une situation économique qui n’a jamais été réglée depuis 2008.

Par Olivier Delamarche

Entretien du 12/03/2020 avec Olivier Delamarche, économiste. Il était invité à s’exprimer sur les conséquences économiques causées par le coronavirus. Ce 12 mars 2020, les bourses de Paris, Francfort ou encore Madrid sont en chute libre, dévissant et lâchant plus de 10%. Depuis le début de l’année, les principaux indices européens ont tous dévissé de près de 30%.

L’article Le coronavirus est un révélateur d’une situation économique qui n’a jamais été réglée depuis 2008. est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire.

Par Olivier Delamarche

Voici la 2e partie de l’entretien avec Olivier #Delamarche. Le fondateur de Triskelion Wealth Management a comme à son habitude une vision très tranchée de ce qu’il convient de faire en matière d’investissement dans le contexte présent que caractérisent l’épidémie de #coronavirus#covid19 et ses conséquences économiques et financières, à savoir des services qui s’écroulent, des économies grandement ralenties et un authentique #krach financier( plongeon de 31 % du CAC 40 depuis le 1er janvier).

L’article Ce qu’il faut faire et ne pas faire. est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Le pire est à venir.

Par Olivier Delamarche

Aux yeux d’Olivier #Delamarche (Triskelion Wealth Management), l’épidémie de #coronavirus Covid-19 agit comme un révélateur des failles et fragilités d’un système économique et financier aujourd’hui dans l’impasse alors que les marchés financiers essuient un #krach. La partie 2 de cet entretien avec Olivier Delamarche sera diffusée demain à 11h. Sicavonline vous propose des contenus sur les thématiques économiques, financières et patrimoniales (Bourse, Eco, Finances perso, Fiscalité et Immobilier).

L’article Le pire est à venir. est apparu en premier sur Les Econoclastes.

La 5G : évolution ou révolution ?

Par Olivier Delamarche

C’est la prochaine évolution en matière de télécommunication : La 5G est à nos portes. Cette génération apportera des débits plus importants que la 4G, mais aussi un temps de latence bien plus faible qu’aujourd’hui, et pourra supporter énormément de connexions en simultané. Peut-on pour autant parler de révolution ? Quid de la santé ? Les services de la ministre de la Santé ont rappelé que la 5G devra s’inscrire dans le cadre réglementaire actuel en ce qui concerne l’exposition du public aux ondes. Mais certains restent sceptiques et considèrent la 5G comme un danger pour l’environnement, mais aussi pour l’homme. Faut-il prendre ces inquiétudes aux sérieux ? Outre les perspectives économiques que la 5G peut nous offrir, nous allons essayer de voir comment une telle évolution peut impacter notre quotidien. Pour éclairer le débat et essayer d’y voir plus clair, Estelle Farge et Olivier Delamarche reçoivent Carlos Bader, enseignant chercheur à l’Institut d’électronique et de télécommunications de Rennes.

L’article La 5G : évolution ou révolution ? est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Coronavirus : vers une crise financière pire que celle de 2008 ?

Par Olivier Delamarche

Pour cette émission spéciale, Olivier Delamarche et Thomas Bonnet reviennent sur l’actualité du moment : la dégringolade des marchés financiers. Après un «lundi noir», qui a vu les cours des Bourses mondiales s’effondrer, dont la Bourse de Paris, la chute historique du cours de pétrole qui enregistrait sa plus forte baisse depuis la guerre du Golfe en 1991 et les mesures exceptionnelles annoncées par la Banque centrale européenne, la pandémie du coronavirus inquiète les marchés. Qualifié de «plus grave danger depuis la crise financière de 2008», le coronavirus va-t-il plonger l’économie mondiale dans la récession ? Faut-il craindre une nouvelle crise financière ? Eléments de réponse avec notre invité Pierre Bentata, professeur d’économie et essayiste.

L’article Coronavirus : vers une crise financière pire que celle de 2008 ? est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Coronavirus : l’urgence économique absolue

Par Pierre Sabatier

L’épidémie de #coronavirus#Covid19 secoue certes la bourse mais elle plonge surtout l’économie au-delà de la #récession qui guette en état d’urgence absolue, selon Pierre Sabatier, président du cabinet d’analyse économique PrimeView. Suite à un problème de son rencontré avec la première mise en ligne de la vidéo, voici une nouvelle version avec le son restauré.

Source : https://www.sicavonline.fr

L’article Coronavirus : l’urgence économique absolue est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Conférence – Les Econoclastes à la Sorbonne

Par Les Econoclastes

Les Econoclastes animeront leur prochaine conférence au sein de la Sorbonne le jeudi 2 avril, de 19h à 21h30.

Le master de Stratégie Internationale et Intelligence Economique reçoit en Sorbonne l’association des Econoclastes !

Nos intervenants nous ferons l’honneur d’animer une conférence de 2h, suivie d’une foire aux questions. Au programme, trois intervenants :

  • Phillipe Béchade, président des Econoclastes et chroniqueur d’actualités macroéconomiques, interviendra sur le thème : Dédollarisation, démondialisation, désagrégation.
  • Nicolas Meilhan interviendra sur le sujet :Transition énergétique : la fakenews du siècle ?
  • Virginie Pradel interviendra sur le sujet : L’industrie Française malade de la fiscalité écologique ?

La conférence aura lieu dans amphithéâtre Marie Curie.

Inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-conference-les-econoclastes-en-sorbonne-97313048949

L’article Conférence – Les Econoclastes à la Sorbonne est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Coronavirus : complots et réalités – Binck Hebdo du 3 mars

Par Nicolas Chéron

Binck Hebdo est un point complet sur les indices, la géopolitique, les statistiques et de nombreuses actions.

01:50 Avertissement

03:23 Introduction

09:14 Focus marchés

29:54 Point spécial Coronavirus

36:27 Top/Flop

47:01 Mise au point

59:42 Liste des valeurs analysées

01:02:33 Indices internationaux

01:22:05 Valeurs françaises et internationales (ordre alphabétique)

L’article Coronavirus : complots et réalités – Binck Hebdo du 3 mars est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Entre pays du Nord et pays du Sud : une Europe à deux vitesses ?

Par Olivier Delamarche

Entre les pays du Sud et les pays du Nord, il existe de grandes différences économiques. Certains pays du Sud n’ont pas encore surpassé la crise de 2008 et souffrent d’une dette très importante. De leur côté, les pays du Nord de l’Europe apparaissent en meilleure santé économique avec des dettes moins importantes et des excédents budgétaires. Comment l’Europe peut-elle être unifiée avec des pays ayant des situations économiques si différentes ? Se pourrait-il que ces différences débouchent sur une fracture au sein de l’Europe ? Pour discuter de ce sujet, C’est Cash reçoit Marc Touati, économiste.

L’article Entre pays du Nord et pays du Sud : une Europe à deux vitesses ? est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Prudence sur les biotechs ! – Binck Hebdo du 18 février

Par Nicolas Chéron

Binck Hebdo est un point complet sur les indices, la géopolitique, les statistiques et de nombreuses actions.

02:33 Avertissement

05:34 Focus marchés

19:59 Site à découvrir

21:08 Top/Flop

31:13 Indices internationaux

42:52 Valeurs françaises et internationales (ordre alphabétique, liste disponible sous la vidéo)

L’article Prudence sur les biotechs ! – Binck Hebdo du 18 février est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Le cas Tesla pour comprendre les dérives de la bourse.

Par Olivier Delamarche

Dans ce 50e numéro de C’est Cash, nous nous intéressons au géant de la voiture électrique : #Tesla. Le parcours en Bourse de l’action Tesla est à l’image de son créateur : atypique et hors normes. L’entreprise californienne a connu une folle ascension boursière début février. En janvier dernier, elle dépasse pour la première fois les 100 milliards de dollars de capitalisation et l’action avait même pris plus de 400% depuis juin 2019. Pourtant, le 5 février 2020, la firme a abandonné jusqu’à 20% à la Bourse de New York. Alors, quel avenir boursier pour Tesla ? Est-il intéressant d’acheter des actions à cette entreprise ? Malgré ses ambitions démesurées et sa volonté de révolutionner le monde automobile, #ElonMusk applique-t-il les bonnes méthodes ? Pour en parler et essayer d’apporter quelques éléments de réponse, Estelle Farge et Olivier Delamarche reçoivent Vincent Boy, analyste financier chez IG France.

L’article Le cas Tesla pour comprendre les dérives de la bourse. est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Binck Hebdo du 11 février – Nouveau format !

Par Nicolas Chéron

Binck Hebdo est un point complet sur les indices, la géopolitique, les statistiques et de nombreuses actions.

00:54 Introduction

04:02 Avertissement

08:47 Focus marchés

24:30 Top/Flop

43:42 Indices internationaux

58:36 Valeurs françaises et internationales (ordre alphabétique, liste disponible sous la vidéo)

L’article Binck Hebdo du 11 février – Nouveau format ! est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Nous sommes à l’aube d’un effondrement économique

Par Nicolas Meilhan

Un récent rapport du Centre de recherche géologique de Finlande avertit que si rien n’est fait, l’industrie pétrolière mondiale pourrait s’effondrer et entraîner avec elle l’économie du globe. Nicolas Meilhan, membre de l’Association pour l’étude des pics pétrolier et gazier et du think tank Les Econoclastes, livre son analyse à Sputnik France.

C’est un rapport qui commence à faire du bruit dans le monde économique. Le scientifique Simon Michaux a réalisé une étude pour le Centre de recherche géologique de Finlande (GTK), organisation dépendant du ministère des Affaires économiques et de l’Emploi finlandais. Il tire la sonnette d’alarme concernant un possible effondrement de l’économie mondiale. En cause? Une industrie pétrolière qui, selon lui, risque prochainement de battre de l’aile. Il note que la crise économique de 2008 avait notamment été causée par l’atteinte d’un plafond de production de l’or noir en 2005. Un événement qui avait conduit à une augmentation du prix du brut. Par ricochet, la dette globale avait alors augmenté, la rendant difficile à soutenir.

Simon Michaux assure que ce risque existe encore aujourd’hui mais que la politique d’assouplissement quantitatif, ou «quantitative easing» dans la langue de Shakespeare, des banques centrales le rend supportable pour le moment. Depuis la crise 2008, de nombreuses banques centrales à travers la planète –Réserve fédérale américaine (Fed), Banque centrale européenne (BCE) et Banque du Japon (BoJ) en tête– ont mené à plusieurs reprises une vaste politique de rachats d’actifs afin de soutenir l’économique par le biais de la création monétaire. En d’autres termes: la planche à billets.

D’après l’auteur du rapport, le fait que les États-Unis soient devenus les premiers producteurs de pétrole au monde grâce à l’huile de schiste et la fracturation hydraulique a contribué à compenser la stagnation de la production d’or noir dans les pays de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole). Mais Simon Michaux note que l’huile de schiste alimente une bulle spéculative, sans parler de ses coûts de production élevés qui pourraient mettre à mal une industrie pétrolière américaine déjà très endettée. De quoi poser la question légitime d’un possible pic de production du côté de l’Oncle Sam.

Il est d’ordinaire admis par les spécialistes que l’économie mondiale tangue sévèrement quand le baril de brut atteint les 100 dollars. À l’inverse, à moins de 54 dollars, la production nécessite l’endettement. C’est ce cadre préoccupant qui fait dire à Simon Michaux que le système risque d’exploser.

Il invite les décideurs mondiaux à prendre des mesures afin de repenser l’intégralité du système qu’il juge construit sur «une orgie de dettes». Si ce n’est pas le cas, il prévient: «L’alternative sera le conflit.»

Nicolas Meilhan, diplômé du célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT), membre de l’Association pour l’étude des pics pétrolier et gazier et du think tank Les Econoclastes, livre son analyse à Sputnik France.

Sputnik France: Selon Simon Michaux, le risque de voir la production de pétrole atteindre un plafond est réel. Êtes-vous d’accord avec lui?

Nicolas Meilhan: «La production de pétrole conventionnel a atteint un maximum en 2008, selon l’Agence internationale de l’énergie, une organisation qui n’est pas l’ONG écolo-bobo du coin. Cela avait été anticipé dès la fin des années 1990 par l’ingénieur pétrolier Jean Laherrère et le géologue Colin Campbell. Ils étaient les auteurs en 1998 d’une publication scientifique intitulée The end of cheap oil. Ils expliquaient déjà que d’ici à dix ans, la production de pétrole peu cher allait atteindre un plateau. C’est arrivé en 2008. Il y a eu ensuite un petit shot supplémentaire de production avec le pétrole non conventionnel, principalement le pétrole de roche-mère aux États-Unis et les sables bitumineux au Canada. Deux énergies dont l’exploitation a été permise par les politiques non conventionnelles des banques centrales qui ont mis beaucoup d’argent à la disposition des investisseurs, comme l’explique Simon Michaux. Ces politiques ont permis de financier des projets pas forcément rentables. Ce contexte a redonné un coup de fouet à la production avec notamment plusieurs bassins aux États-Unis, dont le bassin permien. Dès que ce dernier n’augmentera plus sa production, c’est au niveau mondial que cela risque de plafonner. La production globale de pétrole conventionnel et non conventionnel a atteint un maximum en novembre 2018 avec un peu plus de 84 millions de barils produits par jour, contre environ 80 aujourd’hui. Il est possible que la maximum ait été atteint et que l’on ne dépasse plus jamais ce niveau. Dans ce cas-là, le pic serait déjà derrière nous.»

Sputnik France: Les conséquences de l’atteinte de ce plafond seraient-elles aussi graves que l’affirme Simon Michaux?

Nicolas Meilhan: «Oui, car le pétrole est le sang de l’économie. Pas de pétrole pas de transport, donc beaucoup moins d’échanges et de commerce. Il existe une relation directe entre le produit intérieur brut (PIB) au niveau mondial, qui est l’indicateur utilisé pour mesurer la performance économique et la consommation de pétrole: plus de pétrole plus de PIB, moins de pétrole moins de PIB. C’est aussi simple que cela. Et qui dit moins de PIB dit moins de croissance. Or, le système financier a besoin de croissance pour payer les intérêts de ses dettes. Une contrainte sur la disponibilité de pétrole crée une contrainte sur l’économie qui est susceptible d’aboutir à un effondrement du système financier.»

Sputnik France: Comment la politique d’assouplissement quantitatif des banques centrales influe-t-elle sur les prix du pétrole?

Nicolas Meilhan: «De deux façons. Pour commencer, le prix du pétrole est très lié à la valeur du dollar. Quand la Fed se livre à un assouplissement quantitatif, cela a tendance à faire baisser la valeur du billet vert ce qui, mécaniquement, fait augmenter les prix du baril en dollars. Deuxièmement, l’injection d’une grande quantité de liquidités dans le système financier a permis de développer les investissements dans le pétrole de roche-mère américain et donc d’ajouter une nouvelle offre sur le marché qui a fait baisser les prix. On voit comment ces politiques peuvent influencer les prix du brut de deux manières différentes.»

Sputnik France: Simon Michaux lance un avertissement empreint de gravité. Selon lui, si l’entièreté du système économique mondial n’est pas revue, «l’alternative sera le conflit». Comment jugez-vous ce risque? 

Nicolas Meilhan: «Il suffit de regarder ce qui s’est passé en France ces derniers mois avec la plus grave crise sociale qu’ait connue le pays ces vingt dernières années. Elle n’est pas due au pétrole mais il a eu un rôle déclencheur avec la hausse du prix des carburants. Si les gens ne peuvent plus assumer financièrement leurs déplacements, cela crée un problème. Une éventuelle contrainte sur la disponibilité de pétrole qui se répercuterait sur le prix pourrait donner lieu à une crise des Gilets jaunes puissance 10. Il est certain qu’un manque d’anticipation et d’organisation afin d’aider ceux qui ont le plus besoin de pétrole à s’en passer créera des problèmes.» 

L’article Nous sommes à l’aube d’un effondrement économique est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Pétrole de schiste : vers l’indépendance énergétique des Etats-Unis.

Par Olivier Delamarche

Diminuer la consommation de pétrole devient un enjeu central pour l’avenir de la planète, pourtant l’or noir est toujours au cœur de nombreuses décisions géopolitiques et son statut de «ressource stratégique» confère aux pays qui en détiennent une puissance légitime. Alors quel est le rôle du pétrole dans l’économie et la géopolitique… comment influence-t-il notre monde? Les Etats-Unis extraient de plus en plus de pétrole de schiste. Le pays est-il en phase d’obtenir son indépendance énergétique ? Voilà le genre de questions auxquelles nous allons essayer de répondre, et pour y parvenir Estelle Farge et Olivier Delamarche reçoivent cette semaine Jean Laherrère, président de l’ASPO, l’Association pour l’étude des pics pétrolier et gazier.

L’article Pétrole de schiste : vers l’indépendance énergétique des Etats-Unis. est apparu en premier sur Les Econoclastes.

Chine/USA : la hache de guerre enterrée ?

Par Olivier Delamarche

Cette semaine dans C’est Cash, on se penche sur l’accord commercial signé par la Chine et les Etats-Unis. Le 15 janvier dernier, Donald Trump et Liu He, vice-premier ministre chinois, ont ratifié la phase un de l’accord censé mettre un terme à la guerre commerciale. Cet accord signifie-t-il que la hache de guerre est enterrée entre les deux grandes puissances? Que contient la phase deux de cet accord ? Donald Trump avait-il finalement raison de s’en prendre à l’hégémonie commerciale chinoise ? Pour répondre à ces questions, C’est Cash reçoit Sylvie Matelly, économiste et directrice adjointe de l’IRIS.

L’article Chine/USA : la hache de guerre enterrée ? est apparu en premier sur Les Econoclastes.

« L’Airbus des batteries » arrivera-t-il à décoller?

Par Nicolas Meilhan

Nicolas Meilhan était invité sur France Info le jeudi 30 janvier 2020 pour parler de batteries de voitures électriques et du lancement de la construction de la 1ère usine pilote de batteries en France.

L’article « L’Airbus des batteries » arrivera-t-il à décoller? est apparu en premier sur Les Econoclastes.


❌